En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Une PME sur 5 dans l’industrie et la construction va recourir au chômage temporaire

Une petite et moyenne entreprise (PME) sur cinq dans les secteurs de l’industrie et la construction compte faire appel au chômage temporaire, ressort-il mercredi d’une étude du prestataire de services RH SD Worx auprès de 573 d’entre elles.

Si les économies les plus populaires envisagées concernent les coûts énergétiques, elles ne seront toutefois pas suffisantes en raison de la hausse des coûts salariaux. Certaines entreprises envisagent dès lors de réduire les coûts de personnel en remplaçant moins de travailleurs, en faisant appel au chômage temporaire, en travaillant avec moins de personnes ou même en licenciant du personnel.

Pour réduire les coûts de personnel, une PME sur cinq (19,8 %) envisage de ne pas ou moins remplacer les personnes qui quittent l’entreprise, tandis que 13,4 % pourraient licencier du personnel et que 13,2 % considèrent recourir au chômage temporaire/économique. Un pourcentage qui grimpe à 21 % dans les secteurs secondaires de l’économie, c’est-à-dire dans l’industrie et la construction. Une PME sur six dans ces deux secteurs, également touchés par la hausse des prix des matières premières, envisage en outre également des licenciements pour réduire les coûts.

Baisser la température des bâtiments

Afin de consommer moins d’énergie, 44 % des PME vont par ailleurs baisser la température dans les bâtiments. C’est la mesure d’économie la plus populaire devant des mesures telles que l’installation de panneaux solaires ou l’isolation (31 %). Pour 5,6 % des sondés, cela pourrait passer par moins de lieux de travail ou un déménagement.

La mobilité est également une source de réduction des coûts dans le secteur des services, avec 6,8 % des PME qui pensent demander moins de déplacements à leur personnel et 6,9 % qui pourraient revoir les possibilités de télétravail pour ceux qui le peuvent.

À noter, enfin, qu’une PME sur dix économise également sur les petites dépenses : moins de fournitures de bureau, moins d’impression et de consommation de papier, sensibilisation à ne pas laisser les lumières allumées inutilement, mais aussi moins de frais de restaurant, de réceptions, de cadeaux et de team building.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale