En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Fuites sur Nord Stream: le renseignement suédois prend la tête d’une enquête

Le service de renseignement suédois a annoncé mercredi prendre la tête d’une enquête pour « sabotage aggravé » après les explosions de lundi, suspectées d’avoir provoqué les fuites sur les gazoducs Nord Stream en mer Baltique.

La sûreté suédoise (Säpo) a repris à la police l’enquête préliminaire car « il peut s’agir d’un crime grave qui pourrait être au moins en partie dirigé contre les intérêts suédois » et qu’il « n’est pas exclu qu’une puissance étrangère soit impliquée », indique le service dans un communiqué.

« Le motif retenu est actuellement de sabotage aggravé », précise Säpo. Le procureur chargé des questions liées à la sécurité nationale a également été saisi, ont indiqué le renseignement et le parquet.

Washington et Moscou ont tous deux nié mercredi être responsables du sabotage présumé ayant provoqué trois fuites massives sur Nord Stream 1 et 2, deux gazoducs sous-marins reliant la Russie à l’Allemagne.

Ceux-ci n’étaient pas opérationnels au moment des faits mais remplis de grandes quantités de gaz, qui s’échappent depuis lundi en immenses bouillonnements dans le sud de la Baltique.

Les trois fuites ont eu lieu dans les eaux internationales, mais deux dans la zone économique exclusive danoise, et une dans la zone suédoise.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale