En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil

Une Belge prise au piège par l’ouragan Ian: «En 26 ans, je n’avais jamais vu ça»

Vivant depuis 26 ans en Floride, Veerle, originaire de Hasselt, a déjà vu passer trois ouragans dans la région mais n’en n’avait jamais vu d’une telle ampleur. Privée d’électricité depuis des heures, la Belge raconte.

Annoncé comme « extrêmement dangereux », l’ouragan Ian a tenu ses promesses avec des vents atteignant les 240 km/h et privant deux millions de foyers d’électricité. Vivant à Sarasota, l’une des régions les plus touchées par Ian, Veerle n’avait jamais vu un ouragan comme celui-ci. « Lundi soir, nous avions accrochés aux fenêtres des panneaux qui nous servent de protection lors des ouragans », raconte-t-elle à nos confrères du Belang van Limburg. « Cela signifiait que nous n’avions alors plus la lumière du jour, ce qui était terrible pour les enfants ».

L’ouragan finira par toucher la maison de la quinquagénaire mercredi vers 15 heures. « Nous nous sommes assis dans le noir et avons entendu un vent très sale hurler autour de la maison », poursuit-elle. « C'était très effrayant. Il est généralement conseillé de ne pas s'asseoir aux fenêtres à ces moments-là, même si les volets sont suspendus. Je me suis réfugiée dans le placard sous l'escalier avec mes enfants. Normalement, il y a des affaires de nettoyage là-dedans, mais là, nous avions mis des oreillers et des couvertures avant ».

Après de longues heures d’angoisse, l’ouragan s’est affaibli et le pire est passé pour la famille belge. Privée d’électricité, Veerle a tout de même su prévenir sa famille par SMS. « Je suis sur le point de sortir dans la rue pour la première fois depuis l'ouragan », conclut-elle. « Nous avons un très beau quartier et sommes très attachés les uns aux autres. Je suis sûr que nous nous soutiendrons énormément dans les jours à venir et que nous nous aiderons mutuellement dans la mesure du possible. C'est ce que nous faisons ensemble ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo