En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Liz Truss participera à la première réunion de la Communauté politique européenne

La Première ministre britannique Liz Truss a décidé de participer à la première réunion de la Communauté politique européenne le 6 octobre à Prague, ont rapporté jeudi soir plusieurs médias.

La cheffe du gouvernement conservateur entend y participer car l’énergie et les migrations, au programme de la réunion, figurent parmi ses priorités et nécessitent de travailler avec d’autres dirigeants européens, selon l’agence de presse britannique PA.

Selon le site Politico, le Royaume-Uni a fait savoir à aux Européens que Liz Truss, en pleine tourmente en raison de son plan massif de réduction d’impôts, veut non seulement participer à la réunion du 6 octobre, mais souhaite même accueillir le prochain sommet de cette nouvelle instance à Londres.

Alors ministre des Affaires étrangères, Liz Truss avait pourtant affiché son scepticisme face au projet de plateforme de dialogue politique et de coopération a été lancé par le président français Emmanuel Macron en mai.

«Ma préférence est de se baser sur les structures déjà existantes et qui fonctionnent avec succès, que ce soit le G7 ou l’Otan», avait-elle déclaré.

Convertie sur le tard à la cause du Brexit, Liz Truss a souvent adopté un ton virulent à l’égard de l’UE et a été l’architecte de la loi visant à passer outre l’accord post-Brexit sur l’Irlande du Nord, source de tensions avec Bruxelles.

Selon un responsable européen, 44 pays ont été invités à la première réunion de la Communauté politique européenne.

La lettre d’invitation aux dirigeants des Vingt-Sept et de pays candidats à l’adhésion ou voisins du bloc a été envoyée de la part du président du Conseil européen Charles Michel et du Premier ministre tchèque Petr Fiala, dont le pays occupe la présidence tournante du Conseil de l’UE.

Outre les 27 Etats membres de l’Union, sont conviés les dirigeants des six pays des Balkans occidentaux (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Macédoine du Nord, Monténégro et Serbie), du Royaume-Uni, de la Norvège, de la Suisse, de l’Ukraine, de la Moldavie, de l’Islande, de la Géorgie, de la Turquie, de l’Arménie, de l’Azerbaïdjan et du Liechtenstein.

La première réunion, à laquelle participeront Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen se tiendra au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement le 6 octobre à Prague à la veille d’un sommet des Vingt-Sept le 7 octobre.

La CPE doit consister en une session plénière, des tables rondes, des rencontres bilatérales et un dîner de clôture. L’UE assure que cette instance n’est pas une solution alternative à l’élargissement du bloc.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale