En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil

Poutine officialise en grande pompe les territoires annexés sur la Place Rouge

Le président russe Vladimir Poutine a affirmé vendredi que la Russie remportera «la victoire» dans son conflit avec l’Ukraine, lors d’un rassemblement sur la Place Rouge dans le centre de Moscou célébrant l’annexion de quatre territoires ukrainiens.

«La victoire sera à nous»! a lancé le président russe sous les applaudissements d’une foule de plusieurs milliers de personnes. «Bienvenue à la maison!», a-t-il déclaré à l’adresse des habitants des territoires ukrainiens annexés, estimant qu’ils étaient «revenus dans leur patrie historique».

«La Russie n’ouvre pas seulement les portes de sa maison pour ces personnes, elle ouvre son coeur», a-t-il encore affirmé depuis une scène spécialement installée sur l’emblématique place au pied du mur du Kremlin.

Parmi la foule présente, de nombreux drapeaux russes étaient brandis, selon un journaliste de l’AFP. Certaines personnes portaient également des rubans de Saint-Georges aux rayures noires et oranges, une ancienne décoration militaire tsariste devenue ensuite un symbole de la victoire de l’Armée rouge sur l’Allemagne nazie.

Plusieurs grands écrans et une sonorisation puissante ont aussi été installés pour permettre aux personnes de suivre le discours du président russe et plusieurs stars de la musique russe qui se sont produites sur la scène.

«Nous sommes devenus plus forts parce que nous sommes ensemble», a déclaré M. Poutine, micro en mains.

Le président russe a évoqué un «jour spécial, historique, de vérité et de justice» au moment où les soldats russes, selon lui, «défendent héroïquement le choix des gens» en Ukraine.

«Nous ferons tout pour soutenir nos frères et soeurs à Zaporijjia, Kherson, Lougansk et Donetsk, pour améliorer leur sécurité, relancer l’économie, construire», a-t-il aussi dit, quelques heures après avoir signé l’annexion de ces quatre régions ukrainiennes lors d’une cérémonie au Kremlin.

Kiev et ses soutiens occidentaux ont largement condamné cette annexion, l’Otan la qualifiant d’«illégitime». Les pays du G7 ont, eux, indiqué qu’ils «ne reconnaîtront jamais (ces) prétendues annexions».

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale