En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

L’augmentation des radars pousse deux tiers des Wallons à être plus vigilants

L’augmentation du nombre de radars pousse 66 % des Wallons à être plus vigilants au respect des limitations de vitesse sur l’ensemble du réseau routier, ressort-il d’une enquête menée par l’Agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR).

Les résultats ont été présentés lundi en marge d’un nouveau « marathon de la vitesse » mené par la police dès ce mercredi à partir de 06h00.

Plus d’un conducteur wallon sur deux (52 %) s’accorde en outre à dire que croiser un radar l’incite à continuer de respecter les limitations de vitesse pendant le reste de son trajet.

L’AWSR précise d’ailleurs que depuis 2019, le nombre de radars sur les routes wallonnes a doublé. Conséquence directe : un automobiliste wallon sur trois estime que la probabilité d’avoir sa vitesse contrôlée est élevée (voire très élevée) dans le sud du pays.

L’agence wallonne pointe également le fait qu’avec la fin de la crise sanitaire, le nombre d’excès de vitesse enregistrés par la police a augmenté en 2021, après la baisse de 2020. C’est dans les zones 30 que l’augmentation a d’ailleurs été la plus importante. « On y a en effet enregistré plus de deux fois plus d’excès de vitesse qu’en 2020 (de 17.992 en 2020 à 36.255 en 2021) », détaille l’AWSR.

L’enquête de l’AWSR montre que c’est sur ces portions de routes limitées à 30km/h que les Wallons disent avoir le plus de difficultés à respecter les limitations de vitesse (55 %). « Pour expliquer cette difficulté à respecter le 30km/h, un Wallon sur quatre indique se sentir forcé par les autres véhicules à rouler plus vite et un sur cinq évoque le fait que les véhicules ne soient pas conçus pour rouler à une telle vitesse », note l’AWSR, qui rappelle qu’à 50km/h, un piéton court en effet cinq fois plus de risques de décéder en cas d’accident qu’à 30km/h.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale