En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil

Changer d’opérateur deviendra plus facile en Belgique: «Finies les doubles factures»

La ministre des Télécom’, Petra De Sutter, a annoncé lundi la publication, le même jour, d’un arrêté royal au Moniteur belge qui facilitera pour les consommateurs – particuliers, entreprises et associations – le changement d’opérateur télécoms.

Ce texte entrera en vigueur dans un peu plus d’un an, a-t-elle précisé dans un communiqué. Selon Mme De Sutter (Groen), cet arrêté royal simplifiera le système Easy Switch, qui permet de changer facilement d’opérateur – mais qui a connu des maladies de jeunesse « en passe d’être résolus » depuis son introduction voici cinq ans. « Le seuil d’accès à un concurrent moins cher est abaissé » et « fini les doubles factures ou les changements compliqués d’opérateur », a encore expliqué la ministre.

Selon elle, en Belgique, 44 % des abonnés à une offre groupée de services Internet et de télévision numérique, par exemple, n’ont jamais changé d’opérateur, contre 19 % en Finlande et 33 % en Espagne. Mme De Sutter constate que faire le pas pour changer d’opérateur est apparemment plus difficile en Belgique. « Nous supposons que les clients conservent leur opérateur pendant des années parce qu’ils veulent éviter les problèmes. Un changement ne se passe pas toujours sans accroc, pourtant il peut vous faire économiser de l’argent », a-t-elle souligné.

Il est, d’après elle, difficile de donner un montant exact, mais en fonction du produit, les consommateurs peuvent réaliser une économie « substantielle ». Selon l’IBPT (l’Institut belge des services postaux et des télécommunications, le régulateur fédéral), le montant économisé peut s’élever à 100 euros par an pour la téléphonie mobile, voire jusqu’à 240 euros par an pour l’Internet fixe. Selon la ministre, les opérateurs télécoms sont déjà tenus aujourd’hui de fournir à leurs clients un numéro d’identification unique qui leur permet de changer facilement d’opérateur.

« Malheureusement, l’opération ne se déroule pas toujours sans accrocs. Les numéros sont souvent transmis de manière incorrecte, dès lors Easy Switch ne fonctionne pas correctement et les clients reçoivent des factures en double. Nous allons ajouter un numéro de contrôle à ce numéro d’identification. De cette façon, plus rien ne posera problème car le nouvel opérateur recevra un message d’erreur si les clients ont transmis un mauvais numéro », souligne le communiqué.

Le numéro d’identification et son numéro de contrôle apparaîtront toujours sur la première page de la facture mensuelle. L’arrêté royal fixe également une compensation qui sera automatiquement plus élevée lorsque les clients attendent en vain la visite du technicien pour l’installation. « Si le technicien ne se présente pas, le client aura automatiquement droit à une compensation de 30 euros, contre 10 euros actuellement, que les clients doivent d’ailleurs eux-mêmes réclamer », a souligné Mme De Sutter.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale