En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Le Parlement russe ratifie la loi sur l’annexion de quatre régions ukrainiennes

Les députés russes ont approuvé lundi à l’unanimité la loi sur l’annexion de quatre régions ukrainiennes, une décision qui avait déjà été approuvée par le président Vladimir Poutine et suscité une pluie de condamnations internationales.

Les députés de la Douma, chambre basse du Parlement, ont tous voté en faveur de l’annexion des régions de Donetsk et de Lougansk (est de l’Ukraine), ainsi que de celles de Kherson et de Zaporijjia (sud), selon la retransmission en direct de la cérémonie du vote à la télévision russe.

Ni abstention ni vote contre n’ont été enregistrés.

de videos

Le président Vladimir Poutine a signé vendredi dernier l’annexion de quatre territoires ukrainiens lors d’une cérémonie au Kremlin, aux côtés des dirigeants prorusses de ces quatre régions, occupées en partie ou en quasi totalité par Moscou.

L’Ukraine a répliqué en demandant une «adhésion accélérée» à l’Otan et en déclarant qu’elle ne négocierait pas avec Moscou tant que Vladimir Poutine est président.

A quelques minutes du vote au Parlement, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s’est adressé aux députés, en leur demandant de soutenir la loi censée selon lui protéger la culture, la langue et les frontières russes.

«Nous ne répondons pas à des menaces imaginaires, nous défendons nos frontières, notre patrie et notre peuple», a-t-il lancé devant les députés.

M. Lavrov a également accusé les Etats-Unis d’avoir rassemblé tous les pays occidentaux pour soutenir Kiev contre Moscou.

«Les Etats-Unis ont subjugué presque tout l’Occident collectif, en le mobilisant pour transformer l’Ukraine en un instrument de guerre contre la Russie», a-t-il affirmé.

Les annexions de ces régions ukrainiennes interviennent après sept mois d’offensive russe en Ukraine et des «référendums» organisés en urgence dans les régions occupées, qui ont été dénoncés comme des «simulacres» par Kiev et ses alliés.

La Russie a déjà annexé en 2014 la Crimée, une péninsule du sud de l’Ukraine.

L’UE convoque les ambassadeurs russes

L’UE a convoqué lundi le plus haut diplomate russe en poste à Bruxelles dans le cadre d’une action coordonnée avec les États membres pour condamner et rejeter «l’annexion illégale» d’une partie du territoire ukrainien.

«Il s’agit d’une démarche à l’échelle de l’UE et coordonnée par l’UE», a déclaré à l’AFP Peter Stano, porte-parole des affaires étrangères du bloc.

Les pays de l’UE ont commencé vendredi à convoquer les diplomates russes après la signature par le président russe Vladimir Poutine de l’annexion de quatre régions d’Ukraine occupées par ses troupes depuis l’invasion de février.

La Belgique et les Pays-Bas avaient convoqué l’ambassadeur russe vendredi. L’Italie et l’Autriche ont fait de même lundi.

Les dirigeants de l’UE ont martelé qu’ils ne reconnaîtraient «jamais» cette «annexion illégale» menée par Moscou, et les 27 finalisent de nouvelles sanctions.

Les diplomates de l’UE tentent de surmonter les objections de plusieurs États membres, dont la Hongrie et la Grèce, à un plafonnement du prix du pétrole russe vendu dans le monde entier.

L’UE a déjà imposé sept vagues de sanctions sans précédent à la Russie. Elle fournit une aide militaire de plusieurs milliards d’euros à l’Ukraine.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale