Le roi Philippe en visite à l’Ecole royale militaire (photos)

Précédé de quelques minutes par le ministre de la Défense, Pieter De Crem, le roi a été accueilli à 10h00 dans la grande Cour par le chef de la Défense, le général Gerard Van Caelenberge, le directeur de la formation, le lieutenant-général François Hendrickx, le nouveau commandant de l’ERM, le général-major Henk Robberecht, et la directrice de l’Institut royal supérieur de Défense (IRSD), le colonel Corine Faut - membre, comme le prince Philippe à l’époque, de la 118ème promotion Toutes Armes. A son arrivée, le souverain a effectué la revue des étudiants et a salué l’emblème de l’ERM au son de la Brabançonne.

Peu après 11h00, le souverain a déposé des fleurs devant le Monument aux Morts, avant d’être présenté à cinq étudiants et une étudiante, qui l’ont accompagné pour le reste de la matinée.

Le roi a ensuite pris la direction du laboratoire balistique, pour assister a une démonstration de tir, dans le cadre d’"un travail de fin d’études de deux étudiants sur l’ergonomie militaire», a expliqué le professeur Marc Pirlot, chef du département.

A midi, le souverain, vêtu de l’uniforme de la composante Terre, a pris le chemin des infrastructures sportives, et plus particulièrement la piscine, pour une autre démonstration de piste d’obstacles aquatique et de natation de combat. Il a encore assisté à un exercice dans le jardin de l’ERM.

Le roi a enfin signé deux livres d’or avant de quitter les lieux aux alentours de 12h30.