Luingne rend un bel hommage à Omer Huyse son cycliste

Omer Huyse a commencé à travailler de l’autre côté de la frontière, à Tourcoing. Il œuvrait en tant qu’ouvrier textile dans une usine de lin, un secteur en plein boum dans la région à cette époque. Malgré les bonnes perspectives d’avenir du secteur dans lequel il travaille, Omer change d’air assez rapidement. En 1919, il fait la rencontre d’un marchand de cycles et lui propose ses services, le marchand est alors à la recherche de main-d’œuvre et décide d’engager le jeune homme.

C’est ainsi qu’Omer met un premier pied dans le monde du vélo. Au gré des discussions avec des spécialistes de la petite reine qui fréquentent le magasin, il commence à s’y intéresser de plus en plus et ne manque jamais l’occasion d’enfourcher une bicyclette quand il le peut.

Face à l’enthousiasme dégagé par son jeune vendeur, le marchand de vélo lui conseille de persévérer. Il le pousse même à s’inscrire aux courses organisées dans la région de Mouscron. Nous sommes alors en 1919, les souvenirs de la Grande Guerre sont encore frais dans les esprits et les courses cyclistes permettent aux populations des villages de reprendre goût à la vie. Cette année-là, 9 courses sont organisées dans la région mouscronnoise. Omer Huyse n’a alors que 21 ans et fait ses débuts en compétition. Les autres coureurs ont une tenue adaptée à la course tandis qu’il n’a pas fière allure. Omer n’est en effet pas parvenu à se procurer un short adéquat et prend le départ avec un pantalon de son frère qu’il a découpé lui-même afin qu’il lui arrive au-dessus des genoux. Mais Omer Huyse ne va pas se démarquer du peloton uniquement par le style. Il ne laisse aucune chance à ses adversaires et s’impose dans chacune des 9 courses auxquelles il participe. Cela confirme ce que son employeur pensait de lui, le garçon a du talent.

La carrière d’Omer Huyse est lancée, il participe à des courses professionnelles et se forge un joli palmarès. Son principal fait d’armes restera sa victoire d’étape dans le Tour de France 1924. Cette étape, reliant les Sables d’Olonne à Bayonne est encore aujourd’hui la plus longue de l’histoire de la Grande Boucle avec une distance ahurissante de 485kms. Omer Huyse fut professionnel jusqu’en 1930, il est décédé dans son village de Luingne en 1985.

Retrouvez le portrait complet et des photos d’archives dans votre Nord Eclair de ce lundi 2 juin.