Charleroi: la police traque les dealers et délivre trente mandats d’arrêt depuis le début de l’année

Depuis le début de l’année, le mois de mai reste le plus beau, pour le pool Stup de la police locale de Charleroi : les enquêteurs de l’ORA (Observation, Recherches, Actions) ont ainsi mené différentes actions tout au long du mois de mai. Pour déboucher, au final, sur neuf interpellations et autant de mandats d’arrêt décernés. Un chiffre qui culmine maintenant à 30, si l’on reprend les opérations menées depuis le 1er janvier.

Un « gros coup » était mené d’emblée dès le 5 mai, à Monceau-sur-Sambre. En fin de matinée, interpellation en flagrant délit de vente de stupéfiants de deux dealers accompagnés d’un troisième individu nord africain en séjour illégal. « Plusieurs perquisitions ont été effectuées à la suite de ces interpellations », commente le commissaire Houcke, à la tête du service ORA. « Elles ont permis la récolte d’indices probants mais elles nous ont également permis d’interpeller deux dealers supplémentaires. eux aussi en séjour illégal. »

Avec eux, trois autres hommes, qui ne seront pas impliqués dans le trafic. Le propriétaire d’un des lieux de perquisition sera poursuivi en qualité de marchand de sommeil.

La journée du 5 mai n’était pas finie pour autant : alors qu’ils quittent les lieux d’une perquisition pour en effectuer une autre, les policiers interpellent en flagrant délit de vol qualifié dans une habitation, 3 suspects originaires des pays de l’Est. Ceux-ci ont été déférés au Parquet.

Rebelote le lendemain 6 mai : suite aux interpellations de la veille, les policiers exécutent une perquisition supplémentaire au lieu de résidence du « patron » du trafic. Et c’est bingo : le caïd est interpellé sur place.

Finalement, les 5 dealers interpellés ont été placés sous mandat d’arrêt.

> La suite dans nos éditions de la Nouvelle Gazette de ce mardi 3 juin.