Brabant wallon: Vous saurez tout sur les fêtes de la musique

C’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes. Cet adage, Waterloo l’a bien compris et pour cette édition 2014 des fêtes de la musique, on prend les mêmes et on recommence… en mieux. «  L’année dernière, nous avions essayé d’animer le quartier du Chenois », se souvient Yves Vander Cruysen, échevin des Fêtes au sein de la cité du Lion. « Et même si le temps n’était pas avec nous, le pari était réussi. Cette année donc, nous repartons sur le même principe avec plus d’une quarantaine de concerts qui seront donnés un peu partout sur le territoire de Waterloo. Ces fêtes de la musique s’annoncent grandioses et d’ailleurs, ce sont les plus grosses du Brabant wallon », souligne l’échevin waterlootois.

Au programme donc, des artistes locaux tels que Samuel Bosmans mais aussi d’autres reconnus à l’image de Lubiana Kepaou ou encore un groupe comme « La Chiva Gantiva » qui monte et qui devrait mettre l’ambiance. Rayons nouveautés, un podium sera installé sur la place Théophile Delbar et une messe festive se tiendra le samedi à l’Église Saint-Joseph. Sans oublier les portes ouvertes de l’Académie.

Beaucoup de demandes

Fort de son succès, les fêtes de la musique de Waterloo ont été assaillies de demandes de la part de groupes voulant y participer. « Au total, je pense que nous avons eu plus de 75 demandes d’artistes. Pour les jeunes groupes, c’est une belle occasion de se faire connaître. » Surtout si le temps est de la partie et visiblement, ce devrait être le cas. « L’affluence à cet événement dépend clairement des conditions climatiques. L’an passé, il y avait eu plus de 5.000 personnes. Si le soleil est au rendez-vous, je pense qu’on peut viser entre 6.000 et 7.000 visiteurs », espère Yves Vander Cruysen.

Vous l’aurez compris, du 20 au 22 juin, Waterloo vibrera aux rythmes des artistes qui mettront l’ambiance pour vous faire passer un bon moment en famille car « c’est une fête. Le but est d’en faire un événement familial et ouvert au grand public. »