Liège : un professeur de philosophie menacé de mort par des islamistes pour ses propos sur le Coran

« Ne permettez pas que des fachos invétérés travestissent, pour leurs macabres objectifs, votre belle culture ; n’acceptez pas que le Coran, ce livre saint, serve aujourd’hui au plus innommables des alibis idéologiques, telle naguère la Bible sous l’inquisition, pour trucider, au nom de je ne sais quel Dieu, vos semblables ! »

Des prises de position, dont il est coutumier, qui ne lui ont pas toujours apporté que des amitiés. La semaine dernière, il a ainsi été ouvertement menacé par des fondamentalistes musulmans alors qu’il sortait de chez lui, sur les hauteurs de Liège.

« Déjà pendant la soirée, ma femme avait remarqué un homme assis à une table de la nôtre qui nous épiait et prenait des notes. Et j’en ai eu la confirmation un peu plus tard, vers 22h30, quand je suis sorti promener mon chien devant chez moi. Deux hommes m’ont abordé et m’ont dit d’arrêter de parler et d’écrire contre l’islam, sinon j’aurais de graves ennuis. Ils m’ont dit ensuite : « On a déjà caillassé ta maison et crevé les pneus de ta voiture, si tu ne comprends pas, la prochaine fois, ce sera toi… »

Une information à découvrir dans son intégralité dans nos éditions de ce mardi 10 juin 2014.