Berchem-Sainte-Agathe: violée par 7 de ses camarades de classe, elle doit continuer à vivre à leurs côtés

Celle-ci doit désormais vivre aux côtés de ses violeurs présumés. La jeune fille, élève d’une école spécialisée de Berchem-Sainte-Agathe, a été violée par 7 de ses camarades de classe en octobre dernier, relate la DH. C’est un autre élève qui a appelé la maman de la fille pour la prévenir des faits. Une plainte a été déposée et les auteurs, identifiés, ont été renvoyés de l’établissement.

Un renvoi temporaire, le directeur leur a permis de réintégrer l’école et ce, contre l’avis des professeurs. Ce dernier n’a pas voulu réagir, seul le directeur administratif de l’enseignement et de la formation professionnelle de la Cocof a indiqué que la justice devait faire son travail et qu’on ne peut pas se baser sur le témoignage de l’une contre les autres. L’enquête est donc toujours en cours.

Sur le site internet de nos confrères, la maman de la jeune fille réagit et se dit choquée par une telle décision : «  Les garçons ont reconnu les faits et j’ai promis à ma fille qu’ils seraient punis mais je ne vois rien bouger. Je comprends pourquoi certaines femmes ne déposent pas plainte en cas de viol. C’est la victime qui est traitée en coupable comme dans le cas de ma fille. Le directeur de l’école m’a même dit que si la situation ne me convenait pas, Siham n’avait qu’à rester à la maison. Ma fille n’a pas pu inventer ces agressions. Elle est doublement punie. Salie par ces garçons et puis trahie par son école  ».