Attention: donner des chatons devrait vous coûter plus de 100 euros par animal

Laurette Onkelinx a décidé de prendre à bras-le-corps la problématique des chats errants. Il faut savoir que les refuges, en marge de ceux qu’ils parviennent à placer en adoption, euthanasient 9.000 chats chaque année ! C’est un coût énorme pour les refuges, un massacre inutile pour les sociétés de protection animale et un réel problème de salubrité publique car la situation empire d’année en année.

Deux mois pour y penser, pas plus

En accord avec les acteurs de terrain, la ministre de la Santé a mis en place une politique de stérilisation des chats en refuge, pour éviter que ceux qui passent par là ne se reproduisent par la suite. Le second volet, qui sera effectif au 1er septembre prochain, étend la mesure aux particuliers : dans deux mois (c’est juste la période de gestation d’une chatte en fait, donc il est encore temps de réagir), la stérilisation et l’identification obligatoires sont aussi de mise pour toute personne qui vend ou donne gratuitement un chat, y compris le simple citoyen.

La mesure a évidemment pour effet de réduire au plus vite le nombre de portées, donc de chats errants et de chats qui finissent euthanasiés et dans les refuges. Mais cette mesure a un coût très sérieux puisque l’identification coûte plus de 40 euros par chat, sans compter la consultation. Et qu’une stérilisation varie généralement de 120 à 140 euros pour une femelle et de 55 à 70 euros pour un mâle.

> Notre dossier à lire dans nos éditions papiers et numériques de ce vendredi.