Pierre Ménès remet une couche: "Wilmots? Je me souviens d’un mec super prétentieux et super désagréable..."

« Tactiquement, la Belgique c’est n’importe quoi. Cinq défenseurs qui ne jouent pas, Lukaku pas au niveau, Hazard transparent et isolé. Un coach SVP ? » Pierre Ménès a encore fait parler de lui et cela n’a pas plu en Belgique. Le consultant français est un spécialiste des grandes déclarations. Il s’est déjà mis à dos plusieurs joueurs comme Samir Nasri et Patrice Evra. Cette fois, ce tweet semblait résumer la pensée de la presse internationale. Il explique pourquoi il est tant déçu par les Diables rouges, une équipe qu’il voyait aller loin dans ce tournoi.

Pourquoi avez-vous décidé d’écrire ce tweet ?

« Parce que ma déception est à la hauteur de mes attentes. Depuis deux mois, je dis que la Belgique est l’un des outsiders de ce tournoi et a le potentiel pour atteindre les demi-finales avec de nombreux joueurs formidables. Aujourd’hui, les gens me demandent si c’est bien cette équipe que je soutenais… »

Votre analyse a été très mal perçue par les supporters Belgique !

« Je suis convaincu qu’avec le talent mis à la disposition de l’entraîneur, il y a clairement moyen de faire mieux. Maintenant, si mes propos ont provoqué une crise d’urticaire chez certains fans, je m’en tape complètement. J’y suis habitué depuis de longues années. »

Visiblement, vous n’êtes pas un grand fan de Marc Wilmots. Pourquoi ?

« Attention, je ne fais que donner mon avis, ce qui a pratiquement provoqué un drame national. OK, ses changements ont été payants mais peut-être que l’équipe de base n’était pas la bonne. Faire monter Marouane Fellaini et Dries Mertens contre l’Algérie, ça me semble être la moindre des choses, non ? Donc, exactement, je ne suis super fan de son coaching. »

L’aviez-vous rencontré lorsqu’il évoluait à Bordeaux ?

« Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas laissé un souvenir impérissable en France. Moi, je me souviens d’un mec super arrogant, super prétentieux et super désagréable. Mais bon, des mecs comme ça, il y en a dans tous les clubs et dans tous les pays. »

La Belgique peut-elle franchir les huitièmes de finale ?

« Personne ne part comme favori face à l’Allemagne. Les Etats-Unis m’ont épaté durant les deux premières rencontres mais contrairement aux Belges, ils n’ont pas d’individualités qui peuvent faire la différence. Le Ghana, s’il reproduit la même deuxième période que face aux Allemands, sera également un gros morceau. Mais les Diables peuvent prendre ces deux dernières équipes. Mais pour cela, il faut placer Eden Hazard dans les meilleures conditions. »