Rebecca trouve un appel à l’aide cousu sur l’étiquette d’une robe Primark : «Obligé de travailler jusqu’à l’épuisement»

« Forced to work exhausting hours » (« forcée à travailler jusqu’à épuisement ») voici le message que Rebecca Gallagher, une cliente de l’enseigne irlandaise Primark, a découvert sur l’étiquette d’une robe à fleurs.

Étonnée, la jeune fille contacte la marque afin de savoir sous quelles conditions de travail leurs employés fabriquent ces vêtements. Après 15 minutes d’attente, la communication coupe.

La jeune fille contacte alors la presse pour dénoncer les faits. Elle apprend que la plupart des vêtements vendus chez Primark proviennent de l’usine Rana Plaza, au Bangladesh, qui s’est effondrée l’an dernier tuant plus de 1100 personnes.

Si Primark affirme qu’il s’agit d’un cas isolé, le mystère reste entier quant à l’apparition de ce message.