Des Oranje renversants et qualifiés pour les quarts de finale face à un Mexique convaincant mais éliminé 2-1 (photos + vidéos)

L’ailier néerlandais Dirk Kuyt, reconverti au poste de latéral gauche par son sélectionneur Louis van Gaal, était reconduit dans l’équipe de départ des Pays-Bas face au Mexique à Fortaleza, soit sa centième sélection sous le maillot Orange. Le joueur de Fenerbahçe faisait partie de la défense à cinq alignée par Van Gaal au stade Castelao, avec également la surprise de la titularisation de Paul Verhaegh au poste de latéral droit à la plase de Daryl Janmaat. À noter aussi le retour du capitaine et avant-centre Robin van Persie, suspendu lors du précédent match contre le Chili (2-0).

Côté mexicain, en l’absence du milieu Juan José Vasquez suspendu, c’était le vétéran Carlos Salcido (34 ans) qui était aligné dans l’entrejeu, seul changement effectué par le sélectionneur Miguel « Piojo » Herrera par rapport à l’équipe victorieuse de la Croatie (3-1).

Premier coup dur pour les Néerlandais, De Jong devait sortir sur blessure dès la neuvième minute de jeu. C’est Martins Indi qui le remplaçait. Voilà qui nécessitait une nouvelle réorganisation de la part de Van Gaal. Vu les nombreuses occasions de but mexicaines, le système n’était pas compris par tout le monde lors du premier acte. Les Oranjes en avaient en effet plein les pieds, mais les Mexicains se montraient imprécis en zone de conclusion.

Lors de la première demi-heure, la plus grosse opportunité était à mettre au crédit de Herrera qui parvenait à mettre sa tête devant De Vrij, ce dernier ayant levé son pied dans le rectangle. Cillesen n’était étrangement plus sur sa ligne, mais la sphère passait juste à côté de la cage.

Le score nul et vierge à la pause était flatteur pour formation néerlandaise qui n’avait pas plié sur les différentes vagues mexicaines. Le tout grâce à un excellent portier, ce dernier ayant repoussé une kyrielle de frappes en sa direction. Ce n’est uniquement que sur des contre-attaques que les Oranjes avaient causé des frayeurs aux fans de « la Tri ».

Ce qui devait arriver arrivait en tout début de seconde période. Sur une remise de la tête de Peralta, Giovani Dos Santos décochait un tir magnifique du gauche à 25 mètres de la cible. Cette fois, Cillesen était trop court. Le but à revoir ici.

La réplique néerlandaise était quasiment immédiate. Moins de dix minutes après l’ouverture du score, Ochoa réalisait un arrêt cinq étoiles. Sur un corner de Robben, il repoussait des deux mains une tête piquée dans les six mètres ! Le ballon terminait sa course sur le poteau gauche. Quel réflexe époustouflant ! Cette action dangereuse marquait le début d’une domination batave.

Peu après l’heure de jeu, Robben réclamait un penalty après avoir trébuché sur une jambe mexicaine dans le rectangle adverse. Une phase litigieuse sur laquelle l’arbitre ne sifflait pas la moindre faute.

Ochoa, l’homme du match, écœurait Robben et tous les supporters hollandais en repoussant tous les assauts bataves. C’est alors que Sneijder décochait une frappe venue d’ailleurs, à la 88e (le but à revoir ici) qui ne laissait pas la moindre chance au gardien mexicain. Ce dernier ne pouvait que constater les dégâts en allant chercher la balle dans ses filets. À la 92e, Marquez accrochait fautivement Robben dans la surface de réparation. L’arbitre n’avait d’autre choix que de siffler penalty. Une offrance pour Huntelaar qui qualifiait les Néerlandais grâce à un envoi tout bonnement parfait. A voir en vidéo ici.

Les Pays-Bas gagnent ainsi un troisième match dans ce Mondial après avoir été menés au score. Seul l'Allemagne de 1970 avait réussi une telle performance. Ils sont donc qualifiés pour les quarts de finale. De leur côté, les Mexicains échouent pour la sixième fois consécutive en huitième de finale de la Coupe du Monde.