Wallonie: jusqu’en 2030, il faudra 12.000 nouveaux logements par an!

C’est à peu près ce que l’on a connu ces dix dernières années (14.500 par an entre 2003 et 2013), constate Julien Charlier, chargé de recherche à l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS). On sait déjà que l’augmentation du nombre de ménages touchera toutes les communes wallonnes, mais la difficulté viendra du fait que la demande en logements s’annonce souvent plus importante dans les zones les plus peuplées, où les terrains à bâtir se font plus rares et où les possibilités se réduisent d’année en année: les grandes villes wallonnes mais également le nord de province du Hainaut et l’ouest du Brabant wallon.

«À l’horizon 2026, beaucoup de communes devront toutefois faire face à la saturation de leur zone d’habitat alors que d’autres présenteront encore des disponibilités abondantes», conclut l’IWEPS. (voir ci-contre).

Si l’on s’en réfère aux permis de bâtir délivrés entre 2003 et 2013, 13.000 nouveaux logements ont été créés chaque année en Wallonie durant cette période, auxquels il faut ajouter les logements créés au sein de bâtiments rénovés.

Découvrez le dossier complet dans les journaux du groupe Sudpresse ce ludni 30 juin ou a consulter via nos supports numériques.