En ce momentCoupe du monde 2022Nouveau Ciné-Télé-RevuePermis de conduire Accueil

Neder-over-Heembeek: tabassé et poignardé par sa belle-famille marocaine, il décède ce mardi matin

Une effroyable querelle a eu lieu ce lundi après-midi au sein du café l’Arc-en-ciel de la rue François Vekemans à Neder-over-Heembeek au cours de laquelle un homme a été roué de coups et poignardé par sa belle-famille marocaine. Cette dernière, selon les témoins, n’aurait pas accepté la séparation du jeune Grec avec la mère de ses deux enfants.

Les riverains de la rue François Vekemans à Neder-over-Heembeek ont été témoins d’un effroyable règlement de compte familial ce lundi après-midi au cours duquel un client du café l’Arc-en-ciel, âgé d’une trentaine d’années a été passé à tabac. Et ce… par sa propre belle-famille!

"Tout est allé très vite", rapporte la serveuse du café, âgée de 28 ans, qui ne cache pas ses émotions après la querelle violente dont elle a été témoin.

C’est vers 16h30 que trois voitures ont "déboulé en trombe" dans l’artère. Environ dix personnes en sont descendues: des hommes mais aussi des femmes voilées, tous prêts à en découdre. " Ils étaient venus chercher la victime et personne d’autre", rapporte un témoin qui travaille dans la rue.

La cible, elle, est un Grec domicilié à quelques pas du café qui avait pris l’habitude de venir boire un verre dans le débit de boisson. " Il paraît qu’il a eu des problèmes avec sa belle-famille marocaine qui voulait le massacrer."

Les boyaux de la victime visibles

Et c’est peu dire! Armés de battes de baseball, chaînes métalliques et couteaux, la smala s’est dirigée vers l’intéressé qui buvait son verre en terrasse. Les voyant arriver en sa direction, le client a tenté de prendre la fuite à l’intérieur du café. "Mais il n’a rien pu faire. Ils étaient trop nombreux et ils se sont jetés sur lui" , nous raconte la serveuse. Ajoutant qu’" ils sont même arrivés vers le comptoir où je me trouvais. J’ai eu très peur!"

Ce sont ainsi plusieurs coups qui ont été assenés à l’homme. La victime a par ailleurs été traînée au sol par ses bourreaux à l’extérieur du café.

Le tout sous les regards médusés de quelques riverains qui appelaient à l’aide. " Il était blessé sur tout le corps. Il avait reçu des coups à la tête, aux jambes ainsi que plusieurs coups de couteau", expliquent des témoins. L’un d’eux assure avoir vu " les boyaux de la victime sortir de son ventre."

Un spectacle terrifiant! Mais qu’a donc pu faire la victime de si horrible pour bénéficier d’un tel traitement par les siens? " Sa situation avec sa femme n’est pas claire. Ils ont deux petits enfants mais je pense qu’ils sont séparés depuis peu."

Une rupture? Voilà une explication surréaliste compte tenu la gravité des faits! Mais qui semble être à l’origine du transfert de la victime vers les soins intensifs. Ce mardi matin, nous avons appris qu’elle était décédé des suites de ses blessures.

Plus d’infos dans La Capitale de ce mardi

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo