Survol de Waterloo: Kubla lance une pétition sur Internet!

C’est une première à Waterloo et peut-être même en Belgique… Ce mercredi, Serge Kubla a ouvert une pétition en ligne sur le site Internet de la commune de Waterloo ! Mais que peut bien cacher une telle démarche dans le chef d’un bourgmestre ? L’homme fort de la cité du Lion souhaite simplement que ses habitants puissent s’exprimer à propos des nuisances sonores occasionnées par le survol des avions en phase d’atterrissage à Zaventem. « En tant que bourgmestre, je reçois régulièrement des réclamations de citoyens qui pensent que j’ai le pouvoir de changer le cours des choses… C’est évidemment impossible. Alors, puisque les gens veulent la parole, j’ai décidé de leur donner un espace où ils peuvent se faire connaître et montrer leur mécontentement », détaille Serge Kubla.

Dans le même temps, des contacts ont été pris avec les bourgmestres des alentours. « Je souhaite veiller à ce que Braine-l’Alleud, Lasne et éventuellement d’autres communes comme La Hulpe embrayent. Ainsi, chacun pourrait donner son avis dans sa propre commune et constituer un bon dossier. J’essayerai de coordonner l’ensemble afin de montrer que nous sommes solidaires et que ce n’est pas du chacun pour soi. »

Par cette initiative, le bourgmestre de Waterloo entend peser dans les futures négociations au sein du prochain Gouvernement. Les futurs négociateurs seront d’ailleurs avertis par ses soins de la position locale. « Je compte également resserrer les liens avec les associations qui militent depuis longtemps pour un changement en la matière. Ce sont elles qui ont les connaissances techniques. » Quitte à prendre un avocat spécialisé de façon à ce qu’il y ait un véritable suivi du dossier et que l’homme de loi veille à la défense des intérêts de nos communes du Brabant wallon. « Je n’affirme pas que tous ces efforts seront suffisants mais je les entreprends avec détermination. Les habitants verront vu que nous avons fait notre possible. sachant qu’à un moment donné, on atteindra l’impossible. Il y a des complexités politiques indiscutables dans ce dossier hautement communautaire », conclut le maïeur de Waterloo.

Retrouvez la pétition sur www.waterloo.be/nuisancesavions