Festival de Dour: un Normand de 25 ans décède par overdose. D’autres festivaliers ont dû être intubés. La drogue "Superman" est mise en cause

« Le jeune homme décédé aurait avalé ces pilules, avant de succomber à un arrêt cardiaque dans sa tente. Les médecins, appelés ce matin au camping A, n’ont rien pu faire », nous explique une personne présente au sein de l’encadrement du site. Il met en cause la drogue baptisée « Superman ».

« Cette drogue fait des ravages, plusieurs festivaliers qui l’auraient consommée se sont réveillés le teint bleu. Ils ont dû être intubés en urgence, par les services de secours. Une jeune fille a aussi été transportée à l’hôpital, après avoir consommé des substances illicites. Elle est toujours en vie, mais elle était dans un état végétatif quand elle est arrivée aux urgences ».

Quant à Damien Dufrasne, organisateur du festival, il dément fermement toute présence de cette drogue dite de « superman » sur le site. Il confirme néanmoins que les médecins et les pompiers ont été prévenus à 11h48. Ils ont entrepris une réanimation cardio-pulmonaire durant une bonne vingtaine de minutes. Le décès a été constaté vers 12h15. Les faits se sont passés au camping A. Un périmètre de sécurité a été installé et le parquet de Mons a ouvert une instruction.

La famille a été prévenue. À l’heure actuelle, les organisateurs disent ignorer les raisons du décès.

La victime est un Français de 25 ans, originaire de Normandie. Il s’était rendu au festival avec sa soeur et des amis, dont sa petite amie.

La programmation du festival ne sera pas altérée, a précisé Damien Dufrasne, mais la direction tient à exprimer sa profonde tristesse et ses condoléances à la famille du jeune homme décédé. « Il y a 35.000 campeurs au Dour Music Festival. C’est une grande ville, en somme, où il peut se passer n’importe quoi pendant 4 jours », a ponctué M. dufrasne, sans autre commentaire.

C’est la première fois que le festival connaît un tel drame. En 2006, un festivalier avait trouvé la mort mais c’était lors d’une chute dans une carrière, à proximité du site du festival.