Menu
Le journal du 03 février 2023 Je lis le journal
Je m'abonne
Se connecter S'abonner

Conflit à Gaza: la manifestation à Bruxelles a dégénéré vers la fin (vidéos)

La manifestation de citoyens venus dénoncer à Bruxelles les bombardements intensifs et l’offensive terrestre menés par Israël dans la bande de Gaza a dégénéré vers la fin. Un groupe d’une centaine de jeunes s’est détaché du noyau de manifestants et a commencé à faire du grabuge.

De nombreuses personnes se sont rassemblées samedi après-midi Avenue de Stalingrad, à Bruxelles, pour manifester contre le conflit israélo-palestinien et les bombardements qui frappent la bande de Gaza. Selon une première estimation provisoire, on dénombrait au moins 500 manifestants mais ils pourraient être plus nombreux à démontrer leur soutien au peuple palestinien, victime depuis plusieurs jours de bombardements intensifs et d’une offenssive terrestre de la part d’Israël. Les manifestants demandent que cesse le conflit mais aussi l’occupation par Israël des territoires palestiniens.

«Ce conflit n’a pas débuté en 2014 ou en 2012, quand on a dénombré 174 morts. Il n’a pas non plus débuté en 2008, quand 1.330 personnes ont été tuées, ou en 2006, quand 402 personnes ont perdu la vie. Le conflit n’a pas non plus commencé en 1967, mais bien en 1948 avec l’occupation d’un territoire qui appartient historiquement au peuple palestinien. Nous ne haïssons pas les Juifs, seule l’élite sioniste qui a provoqué le conflit et le maintient», explique un manifestant.

(Photo Belga)

«Aucun mouvement ni aucune organisation n’a appelé à tenir cette manifestation», indique Nordine Saïdi, un des initiateurs de la marche. «C’est une manifestation de citoyens, qui s’opposent à l’agression de l’armée israélienne, qui tue des enfants, détruit des écoles, des hôpitaux, des mosquées, des universités, des puits d’eau et des terres agricoles.»

Les organisateurs ont demandé à plusieurs reprises aux manifestants que la marche se déroule dans la dignité mais les choses ont dérapé en fin de manifestation.

Un drapeau israélien et un drapeau américain ont été brûlés, des manifestants ont scandé des slogans tels que «mort aux Juifs», des jeunes ont grimpé sur des véhicules et les vitres de plusieurs voitures ont été brisées.

Les organisateurs ont tenté en vain de calmer les provocateurs.

Le reste de la manifestation s’était déroulé sans incident.

La station de métro Gare centrale fermée sur ordre de police

La station de métro Gare centrale, dans le centre de Bruxelles, a été fermée vers 16h40 sur ordre de la police, a-t-on appris samedi auprès de la Stib.

La fermeture de la station de métro, pour une durée encore indéterminée à l’heure actuelle, a été ordonnée par la police en raison d’incidents en surface liés à la manifestation qui se tenait dans le centre de Bruxelles pour protester contre l’offensive israélienne sur la bande de Gaza.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo
Retour en haut Actualités Régions Sport Vidéos Max Ciné-Télé-Revue Codes promos Podcasts Mobilité Consomalin Services Club des abonnés Concours 7Dimanche Liège Charleroi Mons Bruxelles Basse Meuse Brabant wallon Centre Huy Waremme Luxembourg Mouscron Namur Sambre Meuse Tournai Verviers Alertez-nous Nos archives Horoscope Météo Jeux info Trafic Nécrologie Annonces emploi Annonces auto Annonces immo Locations de vacances Shopping Bons plans Guide d'achat Codes promos Comparateur La boutique Gérer les cookies Gérer les notifications Inscription newsletter Concours Journée Découverte Entreprises Sudinfo sur Facebook Applications Sudinfo iPhone-iPad Application Sudinfo Android Nous contacter La société Sudinfo Créer un compte Sudinfo Les offres d'abonnement Sudinfo Le Groupe Rossel Rossel Advertising