Eytan, le premier des 29 soldats israéliens tués à Gaza, était Belge

Le premier militaire tué lors de la campagne militaire à Gaza… est un jeune Belge ! Le sergent Eytan Barak n’avait que 20 ans. Il s’agit du premier des 29 militaires perdus par Tsahal (l’armée israélienne) depuis le début, ce 8 juillet, de l’offensive israélienne dans la bande de Gaza. Dans l’autre camp, on dénombre 650 Palestiniens tués, en majorité des civils.

Eytan a été atteint par un tir ami dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 au cours d’opérations militaires à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza. Un char de Tsahal l’aurait confondu avec un militant du Hamas… Le jeune homme, grièvement blessé, a été transporté d’urgence à l’hôpital. Mais a été déclaré mort peu après par les autorités militaires. « Le jeune Eytan est un Belgo-israélien. Sa maman est une Bruxelloise qui a fait l’Alya et a émigré en Israël. Je connais bien sa famille, sa grand-mère et son oncle résident toujours à Bruxelles… », explique Henri Gutman, président du centre communautaire laïc juif.

La suite de cette histoire dans nos journaux de ce jeudi ou sur support numérique