Deux Hesbignons ouvrent un bar dédié au jeu vidéo

Le lieu est encore gardé secret par les trois initiateurs du projet (Ishu Anand, Gaultier Remi et Pierre Ancel), mais nous pouvons déjà annoncer son ouverture à la mi-septembre, dans le centre-ville. Le Meltdown Liège est une franchise du célèbre bar parisien, qui consacre plus de 300 mètres carrés à l’univers du jeu vidéo. Un bar « eSport », où s’enchaînent les tournois et les soirées à thèmes, qui est rapidement devenu une adresse incontournable pour tous les « gamers » de la capitale. À tel point que le Meltdown s’exporte à Berlin, à Londres, et maintenant à Liège !

« Le concept est tout nouveau en Belgique, détaille le Waremmien Ishu Anand, un des trois gérants. Il y a des choses semblables à Bruxelles, mais cela ressemble plus à des cybercafés. Ici, tous les ordinateurs sont à disposition gratuitement. On veut vraiment un lieu de rencontre convivial et festif. » Les gens pourront ainsi se retrouver entre passionnés et effectuer des rencontres « In Real Life » avec des joueurs rencontrés en ligne. « On veut œuvrer pour la réputation de l’eSport belge, qui existe, mais qui est toujours associé à la France malheureusement », ajoute son confrère le Donceelois Gaultier Remi.

Le nouveau bar liégeois, de 250 mètres carrés, sera divisé en deux espaces. Au rez-de-chaussée, on tombe sur le bar et sa carte à cocktails loufoques. À sa gauche : la scène d’ordinateurs pour jouer ou effectuer des tournois. De chaque côté de la pièce, il y aura à cet effet cinq postes d’ordinateurs avec au centre un espace pour les commentateurs lors des tournois. « Des joueurs professionnels viendront jouer, mais aussi des célèbres commentateurs. Chaque jour on aura un thème différent, comme du rétro gaming, avec de vieilles consoles, ou des soirées Mario Kart. Il y aura de tout, on veut toucher tous les cercles.  »

Le sous-sol sera quant à lui consacré à la console de salon, avec un écran projecteur et deux télévisions, mais aussi à l’espace bureau des gérants. «  Nous voulons y mettre un studio, avec un fond vert et une caméra pour que le public puisse enregistrer des émissions, comme pour expliquer un jeu ou faire du comics review. »

En tout, on trouvera treize écrans au sein de bar, pour toujours garder un œil sur les jeux. Les gérants organiseront aussi des conférences sur les jeux vidéos et les nouvelles technologies, mais aussi des expositions d’étudiants de Saint-Luc. Tout est possible dans cet univers prolifique.

« Il faut savoir que l’univers du jeu vidéo brasse plus d’argent que l’industrie du cinéma », précise Ishu. « Nous avons fait une étude de marché sur Liège, et la demande est là. »

Les trois gérants se réjouissent de concrétiser leur projet. Il n’y a plus qu’à attendre la fin des travaux, et la soirée d’ouverture en septembre, où ils ont vu « les choses en grand. » On ne manquera pas de vous tenir au courant.