Steven Martens prévient: "Si la situation ne s’améliore pas, les Diables ne joueront pas en Israël"

Cela fait plusieurs semaines que les inquiétudes grandissent au sujet du premier match de qualification pour l’Euro 2016 entre la Belgique et Israël, prévu sur le territoire israélien. La situation au Proche Orient est toujours dangereuse et les voyages en Israël ou en Palestine sont toujours déconseillés. Les Diables rouges vont-ils donc se risquer à voyager jusqu’à Tel-Aviv le 9 septembre prochain ?

Selon le CEO de l’Union belge, Steven Martens, cela semble peu probable au vu des récents événements dans la région… « La situation dans la bande de Gaza est inquiétante. Si la situation ne s’améliore pas, le match ne se jouera pas en Israël. Mais c’est une compétition organisée par l’UEFA (Union européenne de football), c’est à elle de prendre une décision et nous suivrons », a-t-il commenté, ce jeudi, sur la radio flamande Radio 1.

Le match pourrait donc se dérouler sur un terrain neutre, comme les clubs israéliens engagés en Ligue des Champions ou en Europa League le font actuellement. Ces derniers disputent leurs rencontres européennes à Chypre. L’autre option, selon Steven Martens, serait une inversion du calendrier : d’abord recevoir Israël en Belgique le 9 septembre, avant un match à l’extérieur, le 13 octobre 2015.

Ce sera à l’UEFA de décider d’ici le début des qualifications pour l’Euro 2016…