Ce chien a été tabassé… pour avoir mangé un biscuit!

Ce labrador doit rester immobile pour deux mois. Tabassé ce vendredi, les os de sa patte postérieure droite sont brisés. La raison de l’agression ? La gourmandise du chien. « Mes beaux-parents le promenaient au Signal-de-Bernex, sans laisse il est vrai, comme le font beaucoup de gens à cet endroit, explique Nathalie, la belle-fille des propriétaires au Matin. Le chien jouait à la balle. La petite s’est approchée avec un biscuit dans les mains et « Raf » l’a mangé. » Le père de la fillette n’a pas apprécié le comportement du chien et l’a tabassé. Résulat des courses : l’animal a été plâtré et compte désormais cinq belles broches…

Le père se défend d’avoir eu peur pour sa fille. Nathalie n’est pas du même avis. Selon cette femme, « il est devenu comme fou. Il a jeté le chien à plusieurs reprises à terre, l’a roué de coups. Il hurlait qu’il allait le tuer. » La police a dû intervenir sur les lieux après l’appel de plusieurs témoins, choqués.

L’animal a passé une nuit dans une clinique française avant de pouvoir revenir chez lui. « Le pronostic du vétérinaire est réservé, poursuit notre interlocutrice. On suspecte une infection. Si les antibiotiques ne font pas effet, il faudra peut-être l’amputer… »

Les propriétaires ne comptent pas en rester là et ont bien l’intention de porter plainte.

Jusqu’à trois ans de prison

« En vertu des dispositions pénales de la loi fédérale sur la protection des animaux, les actes de maltraitance envers un animal sont passibles d’une peine privative de liberté de 3 ans au plus ou d’une peine pécuniaire », répond au Matin l’avocat genevois Daniel Meyer, membre du Groupe genevois du berger allemand.

En attendant, Raf se repose chez ses maîtres où il doit rester immobile pendant deux mois. Quant aux propriétaires, ils devront probablement payer une amende de 200 fr. pour avoir laissé leur chien gambader sans laisse.