Nacer Mehentel, parti faire la guerre en Syrie avec son fils de 6 ans, radié de Saint-Josse

Et nous en savons plus à présent sur ce papa combattant. Il s’agit de Nacer Mehentel, un homme d’origine Algérienne qui est arrivée en Belgique il y a quelques années après avoir séjourné à Lyon en France. Sur notre territoire, l’Algérien a déposé ses bagages au 62 rue de la commune à Saint-Josse où il occupait l’appartement du premier étage avec son épouse, les filles de cette dernière âgée de 20 et 8 ans et son fils, le petit Abdelah.

Ce même gamin que l’on aperçoit dans une vidéo de Vice News qui crée la polémique. Tournée, pour rappel, lors d’un reportage réalisé au sein de l’État islamique, le groupe terroriste qui menace actuellement les chrétiens d’Irak. Elle a depuis fait le tour du Web, partagée par des internautes choqués par le comportement du papa, celui-ci faisant dire à l’enfant à quel point il est prêt à devenir djihadiste.

À titre d’exemple, il est demandé à l’enfant de 6 ans s’il préfère être djihadiste ou effectuer une opération suicide. Et durant tout le reportage le père comme le garçon profèrent des menaces à l’encontre de ceux qu’ils qualifient d’infidèles. « C’est choquant », réagi Mohamed le boulanger de la rue de la commune qui a souvent croisé Nacer Mehentel.

« Je comprends mieux pourquoi on ne le voyait plus dans le quartier. Il y a encore deux mois un client demandait après lui à la boulangerie », nous raconte-t-il. a famille Mehentel se serait volatilisée ! Il n’y a d’ailleurs plus aucune trace de vie chez eux si ce n’est des cartons de chaussures abandonnés devant le seuil de la porte.

Selon nos sources, les Mehentel sont radiés de la commune depuis le 8 juillet dernier. Leurs voisins n’en sachant rien pensaient qu’ils avaient déménagé notamment à Etterbeek où Nacer, boulanger de formation, tient un commerce. Mais au 712 de la chaussée de Wavre, la boulangerie est à vendre. « Il ne payait pas son loyer. L’annonce est là depuis au moins six mois », confient commerçants et voisins qui ne gardent pas de bons souvenirs de Nacer. « Il était très vicieux, toujours à guetter ce qu’il se passe à l’extérieur. Pour nuire aux autres vendeurs, il allait jusqu’à dire que leurs produits ne sont pas Halal. C’est pourquoi on avait très peu de relations avec lui. »

Tous ne comprennent pas le choix du père « de combattre avec un enfant de bas âge » et espèrent qu’il ne s’agit pas de lui, « même s’il ressemble à l’homme de la vidéo sans sa barbe. » L’enfant, lui, a été formellement reconnu par deux enseignantes de l’école communale Joseph Delclef à Saint-Josse où il était un temps scolarisé. Une enquête est ouverte auprès du parquet fédéral.