Saint-Maur: des peignes anti-bruit pour les éoliennes

Ce système consiste à placer des peignes anti-bruit sur les extrémités des pales. Il s’agit en réalité de bandes d’une dizaine de mètres sur lesquelles sont placés des espèces de picots triangulaires, qui ont la forme d’un peigne.

« Cet apport offre une diminution de l’intensité du son et une variation des fréquences, soit moins de bruits sourds de basses fréquences qui portent plus loin », explique Pierre Mat, administrateur délégué de Ventis. Les peignes réduiraient les bruits d’environ 2 décibels.

L’entreprise a construit bon nombre d’éoliennes dans la région comme au parc éolien de Saint-Maur qui comprend actuellement 7 éoliennes. Ce contrat, qui a été conclu avec Enercon, leur permet de bénéficier des dernières technologies dans le domaine, d’où les fameux peignes anti-bruit. Le parc éolien sera l’un des premiers à en bénéficier en Belgique.

Les techniciens d’Enercon s’affaireront donc très prochainement à l’installation de ces peignes, soit à la fin de l’été dès que la météo le permettra. « L’opération doit se faire par temps sec et sans trop de vent étant donné qu’il y a un travail de ponçage, de collage et de pose de la résine. Sans compter que les techniciens devront travailler en hauteur. Une nacelle sera fixée en haut de la tour au niveau du moyeu. Ils descendront le long de la pale avec celle-ci et tout le matériel nécessaire à l’intervention », ajoute Pierre Mat. Les techniciens feront le déplacement depuis Gosselies où l’entreprise allemande possède une base. La durée d’intervention est estimée à une semaine par éolienne.

L’élaboration de plusieurs prototypes a été nécessaire afin d’arriver à ce résultat final, plus performant. Ce dernier est testé déjà depuis 5-6 mois en Allemagne. Il équipera prochainement l’ensemble des parcs éoliens sur lesquels on retrouve les éoliennes de l’entreprise. Quant aux nouvelles constructions à venir, les peignes seront placés directement en usine sur les nouveaux mâts.