Incroyable: un avion de Brussels Airlines laisse des bagages sur le tarmac car... il y a trop de carburant à bord

«Est-il concevable qu’en 2014, un avion affrété par une compagnie qui se prétend sérieuse et fiable, ne puisse transporter l’ensemble de ses passagers, l’ensemble des bagages de ceux-ci et un réservoir plein?»

La question était sur les lèvres des dizaines de passagers victimes de cette mésaventure, samedi dernier. Elle se retrouve également dans la plainte que la députée wallonne Christine Defraigne adresse aujourd’hui à la compagnie, puisqu’elle se trouvait également sur ce vol problématique.

«Je peux vous dire que les gens étaient furieux», précise-t-elle. «Je privilégie Brussels Airlines pour mes déplacements en avion, car je veux être positive vis-à-vis d’une société qui génère des emplois en Belgique. Mais là, je dois bien avouer qu’il y a un truc qui n’allait pas du tout. N’y avait-il pas d’autre solution que de laisser la moitié des bagages sur le tarmac, de façon aléatoire? J’avais une trousse de médicaments dans ma valise, car je suis un traitement que je devais prendre le soir même. Là, j’ai dû chercher une pharmacie de garde le dimanche matin pour tenter de trouver le même médicament.»

Mme Defraigne raconte qu’elle a vu des personnes âgées totalement désemparées, «car elles avaient des médicaments indispensables à des fins respiratoires et cardiaques». Leur calvaire n’allait pas s’arrêter là. À Zaventem, les passagers ont dû faire la file pour obtenir une liste des bagages débarqués, en fait un formulaire à remplir via Internet.

La suite de ce témoignage incroyable dans les journaux de Sudpresse ce mercredi 20 août ou à consulter via nos supports numériques.