La statistique qui ne va pas plaire à tout le monde: du porc dans 6% des plats à base de viande de boeuf en Belgique...

«A partir de 1%, la Commission européenne considère qu’il s’agit d’une fraude. Souvent d’origine financière car le porc est moins cher que le boeuf», explique Chantal De Pauw, porte-parole du SPF Economie. «Lorsque la proportion est de moins de 1%, on considère qu’il s’agit d’une contamination. Il n’y a alors pas de volonté de tromper.»

Les stocks litigieux ont été réétiquetés pour informer le consommateur. Trois des 9 échantillons contenant du porc ont également révélé la présence de viande de cheval, selon Sudpresse.