Hannut: Geoffrey, l’homme qui a sauvé la vie d’André mis à l’honneur

Ce dimanche-là, en plein Mondial de foot, la Grand-Place de Hannut était noire de monde quand André Vervoort a fait son malaise lors d’un match de beach soccer organisé dans le cadre du village foot. « Je ne souviens de rien du tout. C’est le trou noir », s’exclame André qui se remet doucement de ses soucis de santé.

Employé depuis 2010 comme chauffeur de camion au service travaux de la commune de Hannut, il a commencé ce lundi ses séances de revalidation à l’effort. «  Je dois en suivre 45. Je ne m’attends pas à revenir travailler avant septembre/octobre ».

Ce jeudi, à l’administration communale, il rencontrera pour la deuxième fois celui qui lui a sauvé la vie. «  Geoffrey Delvigne est venu me voir à l’hôpital, une quinzaine de jours après mon admission. Je ne le remercierai jamais assez pour ce qu’il a fait », souffle l’ouvrier hannutois.

Modeste, Geoffrey Delvigne, 32 ans, d’Ombret (Amay) n’en tire aucune gloire.

«  Je ne suis pas un héros. Je ne ressens même pas de la fierté. Tout ce qui m’importe c’est de voir que l’homme se porte bien et qu’avec sa famille il est heureux », sourit-il.

Policier à Interpol à Bruxelles, Geoffrey Delvigne a décroché son certificat de secourisme il y a 6 mois. Le 13 juillet à Hannut, c’était sa toute première intervention.

Le reportage complet dans la Meuse Huy-Wremme de ce mercredi 3 septembre.