Les nouveaux tests sur Doel 3 et Tihange 2 confirment un effet sur l’acier des cuves

Les résultats des nouveaux tests menés à la suite des microfissures constatées sur les réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 confirment les résultats des tests menés en mars, a indiqué ce mercredi le directeur de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN), Jan Bens, devant les commissions réunies de l’Économie et de l’Intérieur de Chambre. Les tests d’irradiation menés confirment un effet sur l’acier des cuves. Cet effet n’a toujours pas reçu d’explication et tant qu’il ne peut être expliqué, il n’est pas question d’un redémarrage. L’AFCN attend qu’Electrabel lui fournisse de nouveaux éléments, vraisemblablement à la fin de l’automne. Les microfissures ont été détectées à l’été 2012. Elles ont entraîné l’arrêt des réacteurs, leur redémarrage et à nouveau leur arrêt à la fin mars.