En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Wanze: le pédophile se rend insolvable pour ne pas indemniser ses petites victimes

En avril 2010, un habitant de Huccorgne, Thierry (prénom d’emprunt), a été condamné pour avoir abusé des deux petites-filles de son épouse. Aujourd’hui, il est accusé d’avoir organisé son insolvabilité dans le seul but de ne pas indemniser ses victimes. La grand-mère est accusée des mêmes faits. Elle refuserait de donner l’argent nécessaire au soutien psychologique de ses propres petites-filles.

En avril 2010, Thierry, 59 ans, a été reconnu coupable d’attouchements sur les deux petites-filles, de son épouse, alors âgées de 8 et 10 ans.

Mais l’homme, qui était le nouveau mari de la grand-mère, n’a jamais reconnu les faits, prétendant toujours avoir été victime d’une manipulation contre lui: les petites auraient menti sous la pression de leur maman. Mais les témoignages des enfants ont été jugés hautement crédibles par les experts et Thierry a été condamné. Il n’a écopé que d’une peine avec sursis et a décidé de ne pas faire appel.

Il devait aussi se charger d’indemniser les enfants, notamment pour payer les frais engendrés par un suivi psychologique, bien nécessaire après un tel traumatisme. Il devait verser 2.000 euros à titre provisionnel. Et pourtant, à ce jour, les enfants n’ont jamais perçu un seul euro.

Et pour cause, Thierry s’est déclaré insolvable. Au départ, il semblait de bonne volonté. Il proposait de verser 25 euros par mois, une somme qui semblait ridicule au vu de son train de vie. De guerre lasse, la maman des victimes a malgré tout décidé de faire appel à un huissier. Mais, 15 jours avant qu’on ne vienne saisir les meubles de Thierry et son épouse, il a déposé une requête en règlement collectif de dettes, ce qui a bloqué toutes les procédures.

Tous les détails dans La Meuse Huy-Waremme de ce vendredi. Vous pouvez aussi télécharger cette édition en PDF en cliquant ici.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale