L’été pluvieux a touché le tourisme belge: le bilan est mitigé pour les parcs animaliers et d’attractions

« Walibi a terminé l’été sur une note positive » malgré les conditions climatiques défavorables, a indiqué sa porte-parole, Aleksandra Vidanovski. « L’été a été dur mais pas catastrophique. La fréquentation a été plus ou moins la même que l’an dernier, mais en dessous des attentes », reconnaît-elle. La campagne « Non ! au mauvais temps » lancée pour encourager les visiteurs à défier la pluie a de son côté connu un franc succès avec plusieurs milliers de tickets vendus.

Pairi Daiza a également dressé un état des lieux de la fréquentation satisfaisant pour l’été. Sans donner de chiffres précis pour juillet et août, la direction a fait savoir qu’elle avait constaté une nouvelle progression dans un contexte météo pourtant défavorable. L’accueil des pandas géants a « catalysé l’attention de bon nombre de visiteurs et a véritablement servi de rempart contre la très mauvaise météo de la première quinzaine de juillet et du mois d’août », précise-t-elle. La direction a par ailleurs tenu à indiquer que « d’avril à fin août, le chiffre d’affaires a augmenté de 29 % par rapport à la même période en 2013, soit davantage que la croissance du nombre de visiteurs. Cela représente 76 % de chiffre d’affaires en plus par rapport à 2012. »

À Bruxelles, « Océade a connu un mois de juillet 2014 quasi équivalent à celui de 2013 » mais le bilan aurait pu être meilleur sans le mondial en début de mois, ont indiqué ses responsables. Une hausse de 11 % a par contre été enregistrée en août par rapport à la même période l’an dernier. Cette progression est notamment due aux visiteurs venus de l’étranger et plus particulièrement du nord de la France.

La Coupe du monde a également touché les parcs

Le mauvais temps a également eu peu d’influence sur la fréquentation de Mini-Europe. « Le parc miniature bruxellois a connu le deuxième meilleur été de ces quinze dernières années. Seul l’exceptionnel été 2013 – impacté par les annonces de fermeture du parc – avait fait mieux (3 % de plus). »

En Flandre, Bobbejaanland a enregistré un résultat similaire à celui de l’an dernier. « Au vu des particularités de cet été, nous pouvons être satisfaits ! », explique le parc d’attractions. « La Coupe du monde de football, en juin et la météo capricieuse, en juillet – soit trop humide pour la visite d’un parc de loisirs, soit trop chaude – n’ont pas offert les meilleures conditions pour le début des vacances. Nous avons ensuite enregistré une légère diminution par rapport à la même période de 2013. Même si les conditions météorologiques enregistrées en août ne se sont pas avérées optimales pour une sortie d’un jour, le dernier mois des vacances présente un léger mieux. »

Le zoo d’Anvers et Planckendael ont eux aussi connu un bon été, a fait savoir Ilse Segers, responsable communication, sans fournir de chiffres précis pour cette période en particulier.