L’envou’thé, une bière au thé made in Mons

Nicolas, Charlotte, Frédéric et Jean-Pierre sont quatre passionnés de bière et de recherche scientifique. Les parents de L’envou’thé n’ont d’ailleurs pas eu froid aux yeux en décidant de lancer prochainement sur le marché une bière au thé! «Tout a commencé au sein même du centre de recherche de l’ISIC, explique Jean Pierre Estievenart, l’un des quatre chercheurs. Charlotte Saussez, une collègue, avait un projet d’étude consistant à ajouter des extraits secs à la bière pour lui conférer certaines propriétés. Lors de ses recherches, elle a tenté d’y insérer du thé afin de voir si les bienfaits de la plante pouvaient se retrouver dans le breuvage après le brassage. Le test était purement scientifique mais en goûtant, nous n’avons pas trouvé cela mauvais, loin de là…»

Face à cette surprise gustative, les quatre collègues, continuent leur expérimentation brassicole pour parvenir finalement à un résultat envoûtant. L’envou’thé était née. «C’est une bière blonde et légère qui titre à 3,5 degrés, souligne Charlotte. Elle est sans sucre ajouté, facile à boire, rafraîchissante mais aussi riche en goût pour son taux d’alcool faible. Elle joue beaucoup sur l’amertume du thé. Mais attention, on n’y retrouve pas le goût du thé vert. De plus, la présence du houblon et du thé donne à L’envou’thé de belles propriétés antioxydantes.»

À l’heure actuelle, 600 bouteilles ont déjà été produites. Ce lot sera destiné à la dégustation. Les quatre Montois seront ainsi présents ce soir de 18 à 23 heures sur la place du parc pour les apéros montois. «Nous allons y effectuer une étude de marché, commente Frédéric Cornant. Nous offrirons un verre d’Envou’thé en échange de réponses à un petit questionnaire. Ceci fait, nous pourrons commencer la production d’échelle. La microbrasserie sera installée dans les locaux de la Helha, en novembre. La commercialisation commencera début 2015. À noter aussi que nous avons envie de concentrer notre production dans la région de Mons. Nous avons un attachement avec cette ville. Nous sommes déjà en collaboration avec des acteurs locaux. C’est par exemple une graphiste montoise qui a créé notre logo.»

Un beau projet donc 100% made in Mons qui mérite d’être suivi. San’thé!