C’est le grand jour: Mons 2015 dévoile son programme devant 200 journalistes (direct)

Les responsables politiques régionaux, provinciaux et communaux ainsi que ceux de la Fondation Mons 2015 ont dévoilé aujourd’hui le programme à un public de quelque 3.000 personnes, ambassadeurs de Mons 2015, partenaires et journalistes.

La conférence de presse a débuté par un discours du Premier ministre sortant et bourgmestre en titre Elio Di Rupo (PS). « Mons 2015, c’est une aventure humaine qui n’aurait pas été possible sans le travail des équipes de Mons 2015. Mons Capitale de la Culture, c’est 300 projets, 5.000 artistes dont 1.500 issus de la région, 45 expositions, une collaboration avec 22 institutions culturelles et 31 villes participantes en Belgique et à l’étranger. 80 % des événements seront gratuits, » a-t-il souligné. « Mons 2015, c’est cinq nouveaux musées et ça sera une nouvelle gare imaginée par l’architecte Santiago Calatrava, qui prendra place à côté du centre des Congrès de D. Libeskind. »

Elio Di Rupo, qui fut à l’origine de la candidature de sa Ville au titre de Capitale Culturelle Européenne, a également évoqué les moments difficiles qu’a connus la région. « Mons et sa région ont un cœur et une âme. Les habitants sont connus pour leur chaleur humaine. Mais la région a connu des moments difficiles. La fin de la sidérurgie fut un choc terrible. Pour se remettre d’un choc, il faut un autre choc. C’est pour cela que j’ai saisi l’opportunité de faire de Mons, la capitale européenne de la culture. Pour tourner la page sur le passé et en écrire une nouvelle. »

Les intervenants se sont ensuite succédé : Paul Magnette (PS), ministre président wallon, Fabienne Capot, députée provinciale, et Joëlle Milquet(CdH), ministre de la Culture. Cette dernière a notamment souligné que Mons, en tant que première capitale culturelle de la FWB, allait devenir « un phare et termes de culture et de créativité. »

Enfin, dans sa présentation, le commissaire général de Mons 2015, a fait référence au dramaturge Wajdi Mouawad, artiste associé à l’événement qui, sur base des tragédies de Sophocle, a emmené des jeunes qui auront 20 ans en 2015 pour leur réapprendre à lire, à écrire, à compter, à penser et à vivre. « Avec Mons 2015, nous allons réapprendre à lire Verlaine, les poèmes sulfureux des surréalistes… Réapprendre à écrire la phrase qui court dans la cité et la révèle à elle-même. À Compter le nombre de partenaires et de villes qui ont répondu à notre appel. À parler, aux enfants, aux solitaires… À penser une ville nouvelle. À vivre un âge d’or. »

Les temps forts de l’année 2015 ont, comme il se doit, été dévoilés. À commencer par la fête d’inauguration, qui sera placée sous le thème de l’éblouissement. Boules à facettes géantes et robots feront partie du show.

Parmi les différents événements cités, en vrac : une installation de Mikado géants sera proposée dans la rue de Nimy ; On pourra découvrir Mons Street Review, la version déjantée de Google Street ; Il y aura également l’exposition consacrée à Van Gogh et à son passage dans le Borinage ; Le festival de Liège débutera à Mons en 2015 ; Chaque mois, la Maison Folie mettra à l’honneur une ville : Londres, Milan, Melbourne, etc. ; L’on pourra également revivre le tournage de la Vie Passionnée de Vincent Van Gogh de Vincente Minnelli au Borinage dans « Hollywood au pied du terril. » ; On retrouvera bien sûr le Festival Via ; la Fête de la Jeunesse ; Une chapelle du silence sera réalisée à Arsonic ; Une semaine sera aussi consacrée au compositeur classique Roland de Lassus (XVIe siècle), dont la musique sera jouée dans les bars et cafés de la ville. Verlaine aura également droit à son exposition au BAM, en octobre 2015.

L’année se clôturera enfin avec une cérémonie mise en scène par l’artiste Quévysienne Daphné Cornez. (Plus de détails dans notre édition de ce mercredi)

En marge du volet officiel de présentation de la programmation, le public a pu assister à un spectacle, aux manettes duquel, on retrouvait l’équipe du très poétique « Kiss and Cry » de Jaco Van Dormael et Anne De Mey. On sait désormais que le cinéaste et la chorégraphe donneront une fin à leur spectacle plébiscité à l’occasion de Mons 2015.

La grande fête de lancement de l’année 2015 à Mons est programmée le 24 janvier.