Syrie: la bataille de Kobané a fait plus de 400 morts en 3 semaines

Plus de 400 personnes, en grande majorité des combattants kurdes et des jihadistes, ont péri depuis le début le 16 septembre de l’offensive du groupe Etat islamique (EI) pour prendre la ville syrienne de Kobané, selon un bilan fourni mardi par une ONG. «  Au moins 20 civils, 219 jihadistes de l’EI et 173 combattants kurdes et leurs alliés ont été tués  » dans cette bataille, a précisé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), qui s’appuie sur un large réseau d’informateurs, de sources médicales et de militants en Syrie. Selon cette ONG, le bilan est sans doute bien supérieur, car les deux parties en conflit essaient de cacher leurs pertes et les secteurs théâtres de combats sont difficilement accessibles. Le groupe extrémiste EI, fort de sa supériorité militaire et numérique, est parvenu lundi à entrer à Kobané pour la première fois depuis le 16 septembre, faisant craindre la chute rapide de la ville.