En ce momentCorruption au Parlement européen Accueil

TC Liège: huit ans requis contre le proxénète qui recrutait sur Facebook

Le parquet a requis mercredi devant la 19e chambre du tribunal correctionnel de Liège une peine de 8 ans de prison ferme contre un proxénète sérésien âgé de 40 ans. Ce prévenu, en état de récidive légale, avait recruté des jeunes filles dans la rue et sur Facebook en vue de les faire travailler dans le commerce de la prostitution.

Le parquet a également réclamé des peines allant de un an à deux ans de prison contre cinq autres personnes poursuivies dans ce dossier de traite d’êtres humains, d’exploitation de la débauche, de tenue de maison de débauche et de viols.

Le principal prévenu recrutait des jeunes filles naïves, en recherche d’affection ou de gains afin de les inciter à se livrer à la prostitution. Ces jeunes femmes étaient approchées dans la rue et sur Facebook, à travers une fausse page représentant le profil d’une fille. Ces futures prostituées étaient d’abord « essayées » par le prévenu qui décidait ensuite à quel genre d’activités sexuelles rémunérées elles pouvaient se soumettre. Une jeune fille de 16 ans avait été victime d’un viol.

Les filles recrutées étaient ensuite orientées vers une société qui exploitait des bars de consommation où des filles se livraient à la prostitution. Une Waremmienne de 29 ans était à la tête du « Ladies Night », où les clients pouvaient venir consommer avant de se livrer éventuellement à des ébats avec les serveuses. La patronne et son mari, propriétaires de nombreux biens luxueux, encourent des peines de deux ans de prison tandis que trois de leurs employés risquent des peines d’un an.

Des plaidoiries auront encore lieu le 22 octobre prochain.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo