Hannut: Michel Leblicq "pète les plombs" après avoir empoisonné sa femme

C’est suite à ces faits que Michel a fait une grave dépression, est tombé dans l’alcool et a commencé à harceler ses proches, ses filles notamment. Il est allé jusqu’à crever les pneus de toutes leurs voitures.

Michel Leblicq, 60 ans, n’a pas eu la vie facile. Après avoir mené une existence tout ce qu’il y a de plus classique, sa vie bascule en 2008. Son épouse fait un grave accident vasculaire cérébral. La pauvre femme se retrouve gravement atteinte, en vie, mais paralysée et totalement dépendante. Michel décide de la reprendre à la maison et de s’occuper d’elle. Mais pour lui, voir la femme de sa vie dans un tel état est insurmontable. En 2010, Michel craque et tente de mettre fin aux souffrances de son épouse. Il écrase des médicaments et les introduit dans sa sonde gastrique. Il pensait se suicider après, mais n’a pas eu le courage d’aller jusqu’au bout. Quand sa femme a eu des problèmes respiratoires, il a appelé les secours.

Michel a avoué les faits. Mais une autre histoire lui est reprochée. L’homme est aussi accusé d’avoir foncé en voiture vers des policiers alors qu’il venait se venger chez une prositutée.

Toutes ces affaires sont à lire dans La Meuse Huy-Waremme de ce jeudi.