Exclusif: le tout premier calendrier sexy de nos policiers (photos)

Aucun corps du métier n’avait osé le faire jusqu’à présent. Mais c’était sans compter sur l’audace et la générosité des policiers de la zone Midi (Anderlecht, Forest et Saint-Gilles) qui ont tombé l’uniforme dans un calendrier des plus évocateurs pour l’année 2015. Ces hommes créent ainsi la surprise dans le seul but de soutenir L’ASBL Parents d’Enfants Victimes de la Route.

« Cette cause nous semble en adéquation avec notre profession. Chaque jour, nous effectuons des missions qui ne sont pas forcément agréables et où nous sommes en contact avec les victimes. Nous pouvons aussi nous mettre à leur place car nous sommes aussi des parents », raconte en backstage Geoffrey, 30 ans. Lui et son acolyte, Stefano, se sont « inspirés de la démarche, originale, des pompiers de Bruxelles l’an dernier » pour récolter des fonds.

Un peloton de séducteurs

La première étape étant le shooting, «  la bonne volonté a rapidement laissé la place au stress.  » Du coup, on chambre le surnommé « Baraque » et l’on rit des blagues du duo « Rush Hour ». Ils n’ont pas de quoi rougir, pourtant, quand on voit le peloton de séducteurs qui se forme devant nous. Muscles saillants et tablettes de chocolat, ces policiers ont assurément une plastique avantageuse.

Reste que l’atout du calendrier est, en un mot s’il le faut, la diversité ! Au niveau des âges des participants, allant de la vingtaine à la soixantaine. Mais aussi au niveau de la représentation des divers services de police, illustrée par la participation de la Brigade Anti-Criminalité (BAC), l’Intervention ou encore la Proximité. Et par le choix des têtes d’affiche de cette publication inédite. «  Si la police est au service de la population, elle la représente également », soutiennent en coulisse Olivier, Jérôme et Medhi.

Au total, ce sont pas moins de 14 inspecteurs et 2 commissaires qui se sont prêtés au jeu de la séduction « pour montrer une image différente que celle véhiculée, nécessairement, par le caractère répressif du métier. » Et ce, « avec le soutien important de notre hiérarchie et du collège de police » exprime Geoffrey, saluant également le travail des photographes Olivia Gillet et Nghi Tram ainsi que de l’équipe du maquilleur Valko.

Il faudra néanmoins faire preuve de patience pour découvrir le résultat final de ce calendrier. Annoncé en vente, au prix de 10 euros, dès le mois de novembre, notamment au Westland Shopping. En attendant, ce sont bien 365 jours de chaleur que nous promettent nos policiers pour l’année à venir.