Laurette Onkelinx relance les critiques envers la N-VA: "Le bruit des bottes résonne dans votre gouvernement" (direct vidéo)

Devant la majorité parlementaire, Laurette Onkelinx n’a pas hésité à critiquer le casting du gouvernement de Charles Michel (MR) mais aussi sa déclaration de politique générale. La responsable du PS à la Chambre a surtout mis en exergue les problèmes concernant plusieurs ministres et secrétaires d’Etat de la N-VA, notamment Theo Francken. « Monsieur le Premier ministre, vous avez distillé le poison dans la composition de votre gouvernement », a lancé l’ancienne ministre de la Santé. « Chaque jour, les masques tombent ».

Laurette Onkelinx fait notamment référence aux récentes déclarations du ministre de l’Intérieur Jan Jambon, qui avait déclaré dans la presse en début de semaine que « les collaborateurs avaient leurs raisons ». Plus tard dans la semaine, le cas de Theo Francken faisait débat en raison de sa présence, avec le député N-VA Ben Weyts, à l’anniversaire de Bob Maes, collaborateur flamand durant la Seconde Guerre Mondiale. Des anciens e-mails de Theo Francken ont également été dévoilés, évoquant à ses collaborateurs des remarques homophobes et surtout « la fin du pays ».

Si le Premier ministre Charles Michel n’a pas souhaité réagir à ces polémiques, Laurette Onkelinx a poursuivi ses critiques. « Le bruit des bottes résonne dans votre gouvernement », a-t-elle affirmé devant Charles Michel. « Mettez de l’ordre dans votre gouvernement. Demandez-leur de remettre leur démission », a-t-elle encore lancé, avant de critiquer le programme du gouvernement : « On dirait que le programme de la droite semble tourner sur un vieil Atari ou sur Commodore 64 ».

« Pour quelle raison avez-vous offert les clés du pays aux nationalistes ? », a demandé Mme Onkelinx lors du débat sur la déclaration gouvernementale de l’équine Michel 1er, en pointant du doigt le déséquilibre de la composition du gouvernement, au regard du nombre de représentants flamands mais aussi des compétences décrochées par la N-VA. À l’entendre, une prise de pouvoir des nationalistes flamands est en cours.

« Ça fait froid dans le dos »

« Rien d’étonnant à ce qu’un ministre N-VA veuille l’Intérieur… C’est toujours comme cela que commence la prise de pouvoir des nationalistes ? Mais là, vous leur avez donné aussi l’armée, la police, la fonction publique, la sécurité d’Etat. Ça fait froid dans le dos », a souligné la députée PS.

Déjà dans l’émission « Matin Première », sur La Première, Laurette Onkelinx avait fourbi ses arguments contre le nouveau gouvernement fédéral. La N-VA « constitue un tapis de bombes » sous les pieds du Premier ministre Charles Michel, a-t-elle affirmé. « On a des éléments tous les jours », « cela pose problème », a souligné l’ancienne ministre, qualifiant la collaboration d’« ignominie » criminelle.

> Suivez en direct vidéo les séances plénières de la Chambre en cliquant ici.