Le Waterlootois Boubacar Sow: «on doit confirmer notre succès à la Solrézienne ce dimanche»

Les hommes de Peter Mommaert vivent actuellement une semaine européenne. Après s’être facilement imposé sur les terres de l’Entente Binchoise, Waterloo disputait un match de retard mercredi soir face à la Solrézienne. Dimanche, les Lions remettent ça en accueillant la formation de Pepingen.

Avec deux victoires d’affilée, les Brabançons wallons retrouvent quelque peu la sérénité après un début de saison mi-figue-mi raisin. Boubacar Sow, attaquant arrivé en début de saison en provenance de Charleroi-Fleurus, est plus que ravi de ces deux récents résultats.

« Cela fait vraiment du bien de pouvoir engranger deux victoires consécutives d’autant plus que nous restions sur deux défaites. Cette victoire fait du bien car nous restons dans la continuité. Et il faut justement que cela continue en empochant à nouveau les trois points ce dimanche face à Pepingen. Cette semaine pouvait s’avérer fatale pour nous mais, au contraire, elle nous a été bénéfique. »

Mercredi soir, face à la Solrézienne, les Waterlootois ont fait la différence dans second acte.

« En première mi-temps, nous mettions énormément la pression sur notre adversaire. Le coach voulait que l’on récupère assez haut afin de nous créer un maximum d’occasions. Malheureusement, nous sommes rentrés au vestiaire avec un score nul et vierge. En deuxième mi-temps, par contre, notre adversaire était beaucoup plus attentiste, préférant jouer en contre. Nous avons cependant réussi à pousser les joueurs de la Solrézienne à la faute. C’est d’ailleurs comme cela que nous avons ouvert le score », explique l’attaquant. « Ensuite, nous avons géré la rencontre tout en doublant la marque. La Solrézienne, après avoir réduit le score, nous a fait peur à cinq minutes du terme mais nous avons su garder notre avance et même à l’accroître en fin de match. »

Avec treize points au compteur, les Brabançons wallons se hissent à la quatrième place avec la Renaissance Schaerbeek et Châtelet.

Retrouvez la suite de l’article dans notre édition La Capitale Brabant wallon de ce vendredi 17 octobre.