Lincent: il ne peut pas louer son appartement à cause... d’un manque de lumière

« Les services régionaux de l’urbanisme ont déclaré que le bien était inutilisable en raison d’un manque de luminosité », s’indigne Yves Kinnard, le bourgmestre de Lincent.

Le Collège avait octroyé, il y a près de deux mois, un permis d’urbanisme à un habitant de Pellaines qui souhaitait faire un appartement dans une partie de ferme : « Un couple de Lincentois a réalisé des transformations à l’étage d’une grange. Cet espace a été aménagé en appartement et le bien pouvait être mis en location. La construction était réussie et, en tant qu’autorité communale, nous avions émis un avis favorable à l’aboutissement du projet », explique le mayeur.

Et pour cause, alors que des locataires attendaient pour emménager dans la partie de la ferme transformée en appartement, elles n’ont pu prendre possession des lieux comme prévu. « Le logement apparaît pourtant comme une franche réussite de transformation de cette partie de la ferme en appartement neuf », indique encore Yves Kinnard.

Finalement, la Région est allée à l’encontre de l’accord communal. Le permis d’urbanisme n’a pas été accordé par les services de la Région Wallonne. Le nombre de lux minimum n’est pas atteint.