Grève générale de ce lundi 15 décembre: écoles, transports, commerces... Voici tout ce qui sera à l’arrêt, région par région

Découvrez ci-dessous les différentes perturbations attendues suite à cette grève nationale, prévue ce lundi 15 décembre dans toute la Belgique. Nos différentes rédactions régionales ont fait le point dans tous les secteurs pour vous éviter toute mauvaise surprise !

> LIÈGE

Transports en commun

Le TEC ne circulera pas. Les services de nuit du dimanche seront assurés. Mais, dès lundi, aucun bus ne roulera. À noter également que les lignes privées seront à l’arrêt.

La SNCB débrayera quant à elle à partir de dimanche 22 heures. Aucun train non plus.

Aéroport

Liège Airport sera fermé, entraînant par la même occasion la fermeture des entreprises de logistiques située dans le full cargo. Le trafic aérien sera fermé dans toute la Belgique de dimanche 22h00 à lundi 22h00.

Routes

Les grands zonings (Hauts-Sarts, Grâce-Hollogne, Sart-Tilman et Villers-le-Bouillet) seront bloqués par des grévistes et les entreprises qui s’y trouvent fermées.

L’accès aux grands centres commerciaux (Belle-Ile, Cora, Médiacité, Galeries Saint-Lambert) sera rendu impossible.

Un blocage des principaux axes autoroutiers et routiers est à prévoir, puisque la FGTB transport a invité les chauffeurs routiers à réaliser un maximum de blocages. Il s’agit d’une initiative de la FGTB transport en rupture avec le front syndical. Le mouvement n’est pas coordonné. Il est donc impossible de déterminer dès à présent avec certitude les axes visés.

Poste, administrations et écoles

Bpost n’assurera pas la distribution du courrier.

Les administrations resteront fermées ou tourneront au ralenti. Les bibliothèques seront ouvertes selon les horaires habituels.

Les écoles garantiront un service de garderie des élèves mais ne dispenseront pas les cours. Un grand piquet de grève sera par ailleurs organisé devant l’école Sainte-Véronique.

Crèches

Les crèches communales seront fermées, à l’exception de celle de Droixhe chargée d’un service de dépannage. Cependant, ne pourront en bénéficier que les parents qui ont fait préalablement une demande de dépannage auprès de la responsable de la crèche où est régulièrement inscrit leur enfant. Certaines crèches privées seront également fermées (Les Marmots de Sprimont, la crèche Saint-Dominique à Saint-Nicolas, etc.)

Hôpitaux

Les Hôpitaux et cliniques de la région seront en service minimum.

Entreprises privées

Les supermarchés (Delhaize, Carrefour, Aldi, Lidl, etc.) resteront portes closes. Idem pour les grandes enseignes (Ikea, Fnac, Zara, H&M, etc.)

Les secteurs suivants se croiseront également les bras : la sidérurgie, l’industrie alimentaire, la chimie, la construction et notamment les centrales à béton.

Prisons

La prison de Lantin et l’Etablissement de défense sociale de Paifve seront aussi en grève. La police sera chargée de la surveillance des détenus. Une marche de Lantin à Paifve est en outre prévue par le personnel des deux établissements.

Collecte des déchets

La collecte des déchets ne sera pas effectuée. À Liège, les quartiers concernés sont : Cadran, Sainte-Marguerite, Sainte-Walburge, Rocourt, Saint-Léonard, Coronmeuse, Thier-à-Liège, Burenville et Glain.

> VERVIERS

Ecoles

Certaines écoles primaires et secondaires seront bloquées. L’IPH de Herve sera notamment fermé.

Transports en commun

Les bus des TEC resteront dans les dépôts et ne rouleront pas ce lundi, pas même les privés. Il ne faudra pas non plus attendre le moindre train : tout le réseau SNCB sera normalement à l’arrêt dans la région.

Routes et piquets de grève

Les accès seront complètement bloqués aux zonings des Plenesses, de Petit-Rechain, d’Eupen et de Saint-Vith. Il faudra également éviter les zones des entreprises privées suivantes, qui risquent d’être bloquées par des piquets de grève : Spa Monopole, Delacre (Verviers), Corman (Goé), SCA (Verviers), 3B (Battice), NMC (Raeren), Câblerie (Eupen), Sapa (Raeren), AstenJohnsson (Eupen), Ahlstrom (Malmedy). Six cars avec des piquets volants mèneront des actions coups de poing dans la région.

Grandes surfaces et administrations

Les Delhaize de Verviers et Heusy seront fermés tout comme les administrations communales de Dison, Verviers, et Herve, au moins.

> LUXEMBOURG

Les entreprises publiques, la Poste et la SNCB seront complètement à l’arrêt et les bus TEC (régie et privés) resteront au dépôt. La CSC Transcom fera également un piquet devant la gare de Libramont.

Ecoles

Les implantations scolaires seront en grève, tous réseaux confondus du fondamental au supérieur. Certaines écoles participeront à 100 % à la grogne sociale. D’autres pas du tout. Une seule certitude : un accueil minimum sera garanti. Donc aucun repas chaud servi, mais des garderies pour les enfants qui n’ont pas d’autre solution. Alors que ce n’est pas une habitude, des piquets de grève pourraient être organisés devant certaines écoles. Et empêcher les non-grévistes d’accéder aux locaux.

Zonings industriels et routes

Les plus grosses entreprises et les zonings (Marche et Latour entre autres) seront inaccessibles. Les usines Burgo, Ferrero, L’Oréal, Magolux, Ampacet, Valvert, le centre de distribution Aldi à Vaux sur Sure, seront bloqués par des piquets. Le poste frontière de Sterpenich risque aussi d’être un point chaud lundi car il tiendra lieu de rassemblement aux militants syndicaux de Valvert et Ferrero.

Commerces et administrations

De nombreux commerces seront fermés, ou non réapprovisionné car les dépôts centraux seront à l’arrêt.

Dans le secteur non-marchand (crèches, maisons de repos et de soins), des assemblées du personnel seront organisées. De nombreuses crèches fermées. Mieux vaut trouver une solution alternative pour faire garder ses enfants.

Une grande partie des administrations communales et provinciales seront fermées ou bloquées par des piquets. Notamment celle de Marche où les permanents CSC bloqueront l’accès.

> NAMUR ET SAMBRE-MEUSE

« La mobilisation nous semble supérieure à celle de la grève tournante du 1er décembre. Dans certains secteurs où on a plus fait de la sensibilisation le 1er décembre, on a le sentiment que la mobilisation sera effective le 15 », a annoncé Guy Fays, secrétaire régional de la FGTB-Namur, lors d’une conférence de presse organisée par le front commun syndical CSC/FGTB/CGSLB.

Le programme des actions est toujours au stade de l’élaboration, mais on peut déjà faire un petit tour d’horizon des secteurs qui seront impactés ce lundi 15 décembre.

Transports en commun

Sans surprise, tout ce qui est train ou bus sera totalement à l’arrêt. Inutile donc de se rendre sur le quai de la gare et d’espérer ce qui n’arrivera pas.

Routes et zonings industriels

A priori, aucune route ne devrait être bloquée « gratuitement ». Mais, par endroits « il sera très difficile de circuler », annonce-t-on. « Car quand un zoning est bloqué à proximité de l’autoroute par exemple, il est clair qu’il y aura des perturbations sur la circulation. »

Voilà bien des endroits qui seront à coup sûr pris d’assaut par les grévistes. « Ce sont tous les zonings commerciaux de la province qui sont visés », déclarent les syndicats. Qu’ils soient situés sur la N4 à Naninne, à Couvin, Mettet, Florennes, Philippeville, Andenne, Bois-de-Villers, et dans toute la zone namuroise… On peut déjà dire avec certitude que les zonings de Rhisnes, de Seilles, de Créalys, de Keumiée (Sombreffe), de Malonne seront par exemple bloqués, notamment (lorsque c’est le cas) dans les ronds-points qui y permettent l’accès.

Ecoles

« Très peu d’écoles vont fonctionner », assurent les syndicats. « Il n’y aura de toute façon pas d’examen ce jour-là. » Une permanence sera-t-elle assurée pour les élèves qui se rendraient tout de même en classe ? Là, ce sera au cas par cas, en fonction de ce qui aura été décidé par les directeurs des écoles. «  Ce sont les directions qui organisent ça, on suppose qu’elles ont déjà vérifié auprès de leur personnel pour savoir qui sera là ou pas. »

Hôpitaux

« Nous avons comme information que tous les hôpitaux seront en service minimum, qu’ils soient publics ou privés », déclare Thierry Jacques, secrétaire fédéral de la CSC Namur-Dinant. « Toutes les opérations non urgentes n’auront donc pas lieu, mais cela permettra d’assurer la continuité des soins auprès des patients. »

Commerces dans les centre-villes

Dans l’après-midi du 1er décembre, des syndicalistes avaient fait fermer des magasins de la rue de Fer à Namur. Cette action devrait se répéter.

« Pour les centres-villes, on va inviter les commerces qui ouvriraient à fermer autant que possible. Lors de ce genre d’action il y a toujours un petit souci dans un endroit ou l’autre mais les commerçants sont souvent compréhensifs. Et comme il risque d’y avoir peu de monde dans les centres-villes… », explique Thierry Jacques. On admet toutefois que cette incitation à la fermeture ne se fera pas de manière systématique dans tous les centres-villes de la province.

> CHARLEROI

Ce sera une impression de déjà-vu, ce lundi 15 décembre à Charleroi. En effet, le front commun syndical FGTB/CSC/CGSLB va reconduire la procédure mise en place lors de la grève en Hainaut du 24 novembre dernier. Pour rappel, ce sont 3.000 personnes qui avaient suivi le mouvement, mais ils seront probablement beaucoup plus, annoncent les syndicats.

Routes et zonings industriels

Tout, ou presque, sera fermé ou bloqué. Les différents parcs économiques de la région, l’aéropôle, Courcelles, Fleurus, Heppignies, Jumet, Martinrou ou encore Thuin seront fermés. Des piquets seront aussi présents devant les grandes entreprises comme Caterpillar, la Sonaca, Arcello Mittal…

Centres commerciaux

De nombreux commerces de la région auront les portes fermées. Inutile de penser à faire ses achats de Noël ce lundi, de Ville 2 à la rue de la Montagne, en passant par le Bultia, toutes les portes seront closes.

Transports en commun et aéroport

Les transports en commun seront aussi totalement à l’arrêt. De nombreux bus et métros des Tec carolos resteront au dépôt. Idem pour les trains qui ne rouleront pas. Reste un point d’interrogation concernant l’aéroport… Même si le trafic aérien devrait être fermé dans toute la Belgique de dimanche 22h00 à lundi 22h00.

Administrations communales

La grève aura aussi un impact sur les administrations, qui seront pour la plupart fermées. Le mouvement de grève sera aussi suivi dans quelques écoles, même si l’accueil sera assuré partout.

Hôpitaux

En ce qui concerne les hôpitaux, ils seront tous ouverts. Il n’y aura pas de piquet de grève devant le GHdC. Seul le site du CHU André Vésale sera touché par un piquet informatif et le service minimum sera assuré pour ce qui est administratif.

Justice

Le Palais de Justice de Charleroi sera ouvert, avec, peut-être, un piquet filtrant. En effet, le tribunal de la jeunesse doit émettre ce lundi des ordonnances importantes en rapport aux gardes d’enfants en période de Noël.

> CENTRE

Transports en commun

Oubliez le train et les bus. Et n’essayez pas non plus de passer par le… canal ! Le 15 décembre, même les péniches seront bloquées! Le plan incliné de Ronquières et l’ascenseur à bateaux de Strépy-Bracquegnies seront tous les deux fermés.

Routes et zonings industriels

Les zonings seront à nouveau bloqués par des barrages filtrants. On prévoit également des barrages à divers ronds-points. Attention, l’entrée de La Louvière devrait être très compliquée: un barrage est prévu au rond-point menant au Décathlon.

Écoles

Un accueil sera prévu. Mais les cours seront très fortement perturbés. Des directives ont été envoyées aux directions pour qu’elles ne prévoient pas d’examens ce jour-là.

Administrations et crèches

A priori, les crèches devraient être fermées. Pas la peine non plus de se rendre dans votre administration communale ce jour-là.

Hôpitaux

Le CHR Haute-Senne, l’hôpital de Soignies, sera bloqué. Un service minimum sera néanmoins mis en place pour assurer la sécurité des patients. Seuls les travailleurs qui auront reçu un laissez-passer pourront travailler. Le service correspondra à celui d’un samedi.

Collecte des déchets

L’Hygéa participera aussi au mouvement: parcs conteneurs fermés et, sans doute, pas de récolte des déchets lundi matin!

> MONS

Ce lundi 15 décembre sonne l’heure d’une grève générale. Les piquets fleuriront un peu partout dans notre région. La grève se déroulera dans les mêmes conditions que les grèves précédentes.

Un message est véhiculé par les trois syndicats envers les citoyens : restez chez vous ! « Certains se montrent solidaires de manière passive, explique Marie Marlier, de la CSC. Rester à la maison, c’est une forme de soutien. Notre objectif n’est pas d’ennuyer les gens, mais de leur faire comprendre les enjeux. Cette grève sera plus imposante que celle du 24 novembre. »

Hôpitaux

Un service minimum dans les hôpitaux est maintenu.

Routes et zonings industriels

Des barrages filtrants seront installés aux carrefours des routes, des gros axes autoroutiers. En moyenne, les manifestants ouvriront le barrage toutes les 5 minutes. Par contre, les zonings et sites économiques seront complètement bloqués.

Le zoning de Baudour-Ghlin, le zoning de Frameries avec, par exemple, les usines telles que Dimequip ou Bridgestone, seront bloqués, tout comme celui de la Riviérette à Saint-Ghislain, le zoning de Cuesmes, le parc Initialis ou encore le zoning du Brûle à Quaregnon. L’accès sera aussi barré à l’entreprise Doosan de Frameries.

Les grévistes se déploieront dans les centres-villes, comme à Saint-Ghislain ou Mons. Une grosse action est prévue au niveau des centres commerciaux. Les manifestants iront bloquer le Cora d’Hornu, le centre commercial de Frameries, les surfaces commerciales telles que le Brico à Ghlin, les Grands-Prés à Mons…

L’accès à Mons depuis Binche sera complètement bouché par des barrages. Les accès à la porte du Parc et à celle de Nimy seront aussi barrés. Environ dix points de blocage seront installés sur l’axe Ghlin-Baudour-Tertre. Certains endroits immobilisés durant la récente grève tournante seront désertés, les grévistes se regrouperont à d’autres endroits, qu’ils ne veulent pas révéler.

Ecoles et crèches

Du côté des écoles et des crèches, les établissements risquent de fonctionner au ralenti. Les directeurs d’établissements scolaires ne se font pas de faux espoirs : la majorité de leurs élèves restera sans doute à la maison.

Du côté de la Ville de Mons, Catherine Houdart, échevin de l’Enseignement, assure que la majeure partie des écoles communales assurera une garderie, comme obligé par la loi. « Comme lors de la dernière grève, bon nombre d’écoles resteront ouvertes et accessibles aux élèves », précise-t-elle. « Des garderies seront organisées avec les enseignants qui ne font pas grève, même si pas mal d’entre eux débraieront ce lundi. Si peu d’élèves accéderont à leur école, la poignée qui s’y rendra doit pouvoir être pris en charge. Chaque école doit prévoir une garderie et des animations pour les enfants ».

Même son de cloche du côté des écoles du secondaire. À Mons, les établissements organiseront une permanence mais peu d’élèves devraient assister aux cours. Cécile Piette, directrice des Ursulines à Mons, précise : « L’école restera ouverte : l’accueil sera organisé par les enseignants. Les cours seront d’ailleurs maintenus si les classes affichent complet. Mais je ne fais pas d’illusion. Les élèves risquent, une nouvelle fois, d’être absents. Je me pose parfois des questions en observant qu’à proportions égales, plus d’enseignants que d’élèves se sont rendus à l’école lors de la dernière grève ».

> BRUXELLES

Ecoles

Comme pour la grève du 8 décembre, « plusieurs directions ont d’ores et déjà demandé aux parents de garder leur enfant à la maison », précise l’échevinat de l’Instruction publique. Celui-ci a donné pour consigne de ne pas organiser de bilan ou d’examen ce 15 décembre notamment en secondaire. Toutefois, un accueil sera organisé dans chaque établissement.

À Anderlecht, les écoles seront ouvertes et un accueil assuré. Toutefois, la commune conseille aux parents d’essayer de trouver une autre solution.

À Saint-Gilles, les écoles ferment, un service minimum d'accueil sera garanti à l'Ecole Nouvelle/Parvis (située Rue Hôtel des Monnaies 128A) pour les Ecoles du Parvis, Nouvelle, JJ Michel et Peter Pan. Pour les Ecoles Ulenspiegel, 4 Saisons et 1-2, l'accueil est prévu dans cette dernière. Un avis a été distribué à l'ensemble des parents.

A Ixelles, les élèves des écoles communales maternelles et primaires que les parents ne pourront garder à la maison seron regroupés dans 4 écoles : il s’agit de l’école n° 4 (chaussée d’Ixelles), l’école n°5 (étangs d’Ixelles), l’école n°9 (Ten Bosch) et l’école n°12 (rue Elise). Les parents ont été avertis aussi qu’il n’y aurait pas de repas chauds servis ce lundi.

À Saint-Josse, « la grève ce lundi sera largement suivie », précise l’échevinat de l’Instruction publique. Les parents sont invités à prendre leurs dispositions en raison du manque de personnel.

À Molenbeek-Saint-Jean, les écoles seront ouvertes et un accueil sera assuré. La crainte est les piquets de grève.

À Berchem-Sainte-Agathe, les écoles seront ouvertes et un service minimum sera assuré. Par contre, la garderie du matin et du soir n’est pas prévue.

À Koekelberg, les écoles seront ouvertes de 8h à 15h30. Il n’y aura pas de garderie ni de repas chaud. Les cours sont suspendus.

Des piquets sont aussi prévus à l’Institut des Ursulines à Molenbeek ou encore devant l’ULB, avenue Héger.

Crèches

À Anderlecht, sept des neuf crèches communales seront fermées ce lundi, et seuls les enfants inscrits dans les deux crèches qui resteront ouvertes pourront y bénéficier de l’accueil. Chaque parent a été prévenu individuellement.

À Saint-Gilles, l’ensemble des crèches fermeront leur portes ce lundi. Les parents ont été avertis.

À Schaerbeek, seuls deux crèches sur les 13 publiques ouvriront. Mais attention : elles ne pourront pas accueillir les enfants habituellement inscrits dans les établissements fermeront à cause de la grève.

À Molenbeek-Saint-Jean, une crèche sur quatre sera fermée. Les parents qui le souhaitent peuvent confier leurs enfants à une autre crèche.

A Ixelles, deux crèches communales seront fermées. Il s’agit de la crèche Le Berceau et de la crèche Vanille Chocolat. Et seuls deux prégardiennats seront ouverts, dont celui aux Etangs d’Ixelles.

À Berchem-Saint-Agathe, les crèches seront fermées.

À Koekelberg, un service d’accueil sera assuré dans les crèches.

Administrations communales

Au Centre administratif de la Ville de Bruxelles, seuls certains services du département Démographie seront accessibles. Seuls les documents et services suivants seront disponibles: délivrance des cartes d’identité et passeports urgents, certificats de moralité, demandes d’accès zone piétonne, dérogations aux pics de pollution, extraits d’acte d’Etat-civil, extraits de casier judiciaire, cartes de stationnement. Les bureaux de liaison (département Démographie) de Laeken, du quartier Louise et de Neder Over Heembeek seront fermés. L'antenne décentralisée de l'hôpital Saint-Pierre-maternité (pour les déclarations de naissances) sera fermée.

A Saint-Gilles, « un préavis a bien été déposé. Il sera plus ou moins suivi selon les services », indique le cabinet du bourgmestre Charles Picqué (PS). Pour la Population/Etat Civil, une présence est assurée dans tous les bureaux durant les heures d'ouvertures au public et les rendez-vous seront honorés.

L’administration communale d’Anderlecht devrait fonctionner normalement. Un message sera posté sur le site Internet en cas de changement.

À Forest, l’administration communale a adopté quelques mesures de précautions : les guichets des services Population, Etat Civil et Affaires sociales seront fermés au public. Seront également inaccessibles au public, les services Stationnement et Urbanisme-Environnement.

A Ixelles, l’administration devrait fonctionner normalement ; Attention, ce ne sera sans doute pas le cas au CPAS, où un piquet devrait en empêcher l’accès aux usagers comme au personnel.

À Schaerbeek, les portes de la maison communale seront ouvertes mais il n’est pas dit que l’ensemble du personnel sera présent dans les bureaux et derrière les guichets.

À Molenbeek-Saint-Jean, le service population sera fermé.

A Jette , un piquet devrait interdire l’accès à l’ensemble des services et guichets de la maison communale.

À Berchem-Sainte-Agathe, l’administration communale sera ouverte.

À Koekelberg, le service état civil devrait fonctionner normalement. Par contre, des perturbations sont prévues au service population.

Collecte des déchets

La collecte des ordures ménagères et celle des déchets triés, risque d’être perturbées. Bruxelles-Propreté invite les habitants concernés à rentrer leurs sacs-poubelles s’ils n’ont pas été collectés, et d’autre part, à sortir à nouveau leurs sacs-poubelles lors de la prochaine collecte : le jeudi 18 décembre pour les sacs blancs, le lundi 22 décembre pour les sacs bleus ou jaunes en fonction du calendrier de collecte. Par ailleurs, certaines tournées de collecte en conteneurs risquent également d’être affectées. Les parcs à conteneurs régionaux pourraient également être touchés par des actions de grève.

Transports en commun

La Stib s’attend à ce que son réseau soit totalement à l’arrêt lundi prochain en raison de la grève nationale menée en front commun syndical, a-t-elle indiqué jeudi dans un communiqué. La circulation des métros, trams et bus bruxellois avait déjà été fortement perturbée lundi passé, troisième journée des grèves tournantes. Des piquets sont notamment prévus aux dépôts Stib de Haren, Brel et Delta.

La société de transports en commun espère, dans la mesure du possible et en fonction du personnel présent, pouvoir faire rouler ses véhicules sur les lignes les plus importantes. La Stib conseille tout de même à ses clients de chercher d’autres solutions de transport pour ce jour-là.

Les voyageurs seront informés lundi matin des perturbations sur le réseau via différents canaux de communication.

De Lijn a également annoncé jeudi qu’aucun bus ou tram ne roulerait en Flandre et donc des lignes arrivant à Bruxelles ne seront pas desservies.

Dans les gares, les syndicats envisagent de bloquer totalement les navettes vers l’aéroport et les bus iDBUS mis en place par la SNCF pour suppléer aux TGV et Thalys. Des piquets seront en place dès 21h30 dimanche rue de France près de la gare du Midi et dès 21h à l’atelier SNCB de Forest. Un rassemblement des piquets de Bruxelles-Nord, de l’atelier de Forest, de l’atelier de Schaerbeek et de l’atelier Infrabel d’Haren est prévu vers 11h00 rue de France.

Routes

« Les syndicats mettront également en place des barrages filtrants sur les grands axes menant à Bruxelles », annonce Bruxelles Mobilité. « De grands embarras de circulation sont à prévoir. » Ils seront à suivre en temps réel sur le site de Bruxelles Mobilité.

Bruxelles Mobilité conseille d’éviter les déplacements vers et depuis la capitale. « Les navetteurs qui en ont la possibilité opteront pour le télétravail. Pour les personnes devant absolument se rendre à Bruxelles, le covoiturage est vivement conseillé. Au sein même de la Région, préférez la marche et les déplacements en vélo. »

Zonings et grande distribution à Bruxelles et en périphérie

Des blocages massifs sont attendus à l’entrée des zonings d’Anderlecht, de Drogenbos, de Diegem et de Zaventem. Pour l’instant, aucun barrage à Delta n’est signalé. Des piquets sont annoncés devant les Colruyt d’Alsemberg et Sint-Pieters-Leeuw de même que devant le zoning de Berchem où se trouve le Carrefour, l’Auto 5 et le shopping Basilix.

Des équipes syndicales devraient également faire le tour des commerces des autres shoppings pour les inviter à fermer leurs portes : rue Neuve, City 2, shopping de Woluwe, shopping d’Anderlecht.

Hôpitaux

Piquets annoncés devant l’hôpital Erasme à Anderlecht ainsi que devant les Cliniques Saint-Luc à Woluwe-Saint-Lambert. Mais des perturbations sont aussi à craindre dans les hôpitaux publics d’Iris (Brugmann, Saint-Pierre, Etterbeek-Ixelles…)

Aéroport de Zaventem

Le trafic aérien sera fermé dans toute la Belgique de dimanche 22h00 à lundi 22h00.

On ignore encore quelle sera l’ampleur du mouvement de grève au niveau du personnel de Brussels Airport, en particulier des bagagistes.

La société gestionnaire recommande aux passagers de prendre contact avec leur compagnie aérienne ou leur agence de voyages, de consulter le site web de l’aéroport et de privilégier un bagage à main s’ils décident de prendre le départ. « On leur conseille aussi de venir bien à l’heure, car le personnel pourrait mener une grève du zèle », ajoute Florence Muls.

Finances

Piquets de grève annoncés devant les sièges d’AG Insurance au boulevard Jacqmain 53 et Beobank, boulevard Général Jacques 263 à Ixelles.

> BRABANT WALLON

Routes et zonings industriels

On peut s’attendre à de gros problèmes sur nos routes. D’autant que le rond-point qui relie la N4 et la N25 sera lui aussi barré par les grévistes, ce qui n’avait pas été le cas le lundi 8. Avec le rond-point du Shopping de Nivelles et le rond-point du boulevard de l’Europe, à Wavre, ce seront sans nul doute les gros points noirs à éviter en Brabant wallon. Pour les automobilistes qui se risqueraient, on peut déjà parler de chaos. Selon les syndicats, aucun véhicule ne passera! On conseille aux gens de rester chez eux ou de venir nous rejoindre sur les piquets.

Au niveau des zonings et parcs d’affaires, de nombreux sites sont concernés: le Nord et le boulevard de l’Europe à Wavre, le Sud, le Nord et le Shopping à Nivelles, mais aussi les zonings de Wauthier-Braine, Saintes, Louvain-la-Neuve, Mont-Saint-Guibert et Jodoigne. Les syndicats annoncent que les blocages seront opérationnels à partir de 5h du matin au plus tard!

Entreprises, commerces et centres commerciaux

Les entreprises ne seront pas épargnées. Pour n’en citer que quelques-unes, on parle de piquet devant GSK, ORES, NLMK, Sagrex, L’Oréal, le Village Nº1, la Vache Bleue ou encore Shanks, Corné Port Royal, Walibi, Martin’s, et l’hôtel Dolce. Les centres commerciaux seront également visés. En tête: le Shopping de Nivelles et L’esplanade de Louvain-la-Neuve.

Les enseignes telles que Carrefour, Colruyt ou encore Delhaize seront forcément touchées, surtout dans les villes importantes comme Wavre, Nivelles et Waterloo. Peu de chances non plus que le Shopping de Nivelles et L’esplanade de Louvain-la-Neuve soient ouvertes. Pour espérer faire ses courses, mieux vaut privilégier les petits commerces de proximité ou attendre le mardi... Dans la cité du Maca, les grans magasins qui sont situés aux alentours du boulevard de l’Europe seront sans doute visés, comme ce fut le cas le lundi 8 décembre.

Enseignement

On s’attend à une mobilisation forte dans les écoles. «Nous avons 150 enseignants qui souhaitent faire quelque chose. Avec eux, nous irons renforcer les différents piquets de grève puisque les écoles seront quasiment à l’arrêt d’elles-mêmes étant donné que les directions ont pris des dispositions», précise Marie-Thérèse André, permanente régionale pour la CSC-Enseignement du Brabant wallon. En effet, de nombreux établissements scolaires conseillent aux parents de laisser leurs enfants à la maison si c’est possible. Le service minimum sera toutefois assuré. À l’Université Catholique de Louvain, des cours seront certainement annulés. Idem pour les Hautes Écoles.

Transports

Bis repetita au niveau des transports en commun. Des piquets de grève sont prévus devant les différents dépôts des TEC, à Jodoigne, Chastre ou encore Baulers... Aucun bus ne devrait donc circuler ce lundi, à part l’une ou l’autre exception. Les trains seront totalement à l’arrêt.

Services publics

Même si nous ne sommes jamais à l’abri d’une surprise, il ne devrait pas y avoir de blocages au sein des administrations communales et des CPAS. Du côté de la cité du Maca, par exemple, on indique qu’aucun piquet n’a été annoncé. Tout le monde devrait donc être au poste. En ce qui concerne la poste, la distribution du courrier sera fortement perturbée.

Hôpitaux

Si les pompiers devraient pouvoir exercer normalement, les hôpitaux seront cette fois impactés, à l’inverse de ce que l’on a connu le 8 décembre. Des piquets sont prévus devant les hôpitaux de Tubize et Nivelles, ainsi qu’à la clinique Saint-Pierre d’Ottignies. En ce qui concerne les deux premiers, les travailleurs devraient continuer à pratiquer normalement. Par contre, il y a de la tension au sein du Chirec de Braine-l’Alleud. La CSC juge la direction irresponsable. «Le lundi 15 décembre, jour de grève générale dans tout le pays, l’hôpital de Braine-l’Alleud veut maintenir les opérations et les consultations, malgré le service minimum: patients en danger!» martèle la CNE.

> TOURNAI ET MOUSCRON

Le lundi de grève tournante en Hainaut était une grande répétition de ce que sera l’action de ce 15 décembre. Le secrétaire régional de la FGTB, M.Peeters, confirme que le blocage de cette région de Wallonie picarde sera encore plus suivi.

Zonings industriels et routes

Tous les zonings industriels de Mouscron, Comines, Ghislenghien, Estaimpuis et Tournai seront inaccessibles aux travailleurs et aux fournisseurs. Des piquets bloqueront les ronds-points. « Toutes les entreprises commerçantes d’importance seront cernées par un piquet, même celles qui ont été épargnées voici quinze jours seront touchées par le mouvement national. » Des PME et des entreprises isolées seront également atteintes. « On va lever les piquets de grève beaucoup plus tard que lors de la grève du 24 novembre, même si le schéma reste le même », précise Eric Lheureux, de la CSC. « Il se peut que nous improvisions des actions en fonction du déroulement de la journée ».

Par contre, la circulation aux entrées et sorties des villes ne devrait pas souffrir de cette action.

Centres commerciaux

Le centre commercial des Dauphins sera lui aussi bloqué tout comme de grandes enseignes de la distribution. Même chose pour les Bastions ou le complexe de Froyennes à Tournai.

Transports en commun

Les transports sont également touchés : SNCB et TEC seront à l’arrêt. Les navetteurs devront trouver d’autres solutions de déplacement.

Courrier

La distribution du courrier sera fortement perturbée. D’ailleurs Nord Eclair sera lisible uniquement et gratuitement sur internet.

Ecoles et administrations communales

Les écoles et administrations communales seront cernées par des piquets mais l’accueil des enfants sera assuré dans les écoles. « En aucune façon, on n’empêchera les écoliers de franchir les portes de leur établissement scolaire », rassure M.Peeters, de la FGTB. La CSC est prête à renforcer les piquets à l’entrée des écoles qui se montreraient les plus récalcitrantes.

Le cas de l’administration communale de Mouscron est particulier car sur le millier d’employés, une centaine seulement est statutaire. Peu d’agents sont syndiqués, nous dit-on, mais l’hôtel de vielle n’est pas à l’abri d’un piquet.

Collecte des déchets

Tous les parcs à conteneurs de Wallonie picarde seront fermés le lundi 15 décembre, en raison de la grève nationale.

La collecte d’ordures ménagères sera en principe assurée à Comines. Les collectes de PMC et de papiers/cartons devraient être maintenues, sauf à Estaimpuis où la collecte sera reportée au mardi 16 décembre. Mais cette situation peut évoluer en fonction de la mobilisation.