Le fisc fait volontairement traîner certains remboursements d’impôts

C’est ce qu’ écrit samedi La Libre Belgique, qui s’appuie sur un document interne de l’administration fiscale. Le contribuable ne pourrait ainsi rentrer en possession du trop-perçu qu’en février ou mars 2015.

Selon le document, sur quelque 1,4 million de déclarations remplies par les contribuables en ligne, un peu plus de 236.000 sont traitées, corrigées mais toujours en attente d’envoi. Dans ce paquet, le «coût moyen» (remboursement) pour l’Etat est de 2.250 euros. Ces remboursements tardifs concernent pour 75% des contribuables du nord du pays.

L’administration gère ces remboursements en fonction de son budget et s’arrange pour faire rentrer l’argent des contribuables qui ont payé trop peu de précompte. Entre l’envoi de l’avertissement-extrait de rôle et l’encaissement des suppléments, il y a un délai de deux mois.