Bruxelles: une pierre jetée contre un temple de la franc-maçonnerie rue du Persil

La franc-maçonnerie est une société initiatique qui a le goût du secret et qui le cultive. Elle possède différents lieux de réunion, des temples, à Bruxelles. Ils sont toujours discrets d’apparence. L’un d’entre eux est situé rue du Persil, une petite rue étroite qui relie la place des Martyrs et la rue du Marais. Il est identifiable seulement par le triangle qui figure sur le mur, triangle qui est une figure symbolique de la franc-maçonnerie. Si les lieux de culte et endroits religieux distinctifs sont régulièrement l’objet d’actes de vandalisme, il est rare pour ne pas dire tout à fait exceptionnel que cela arrive pour un temple maçonnique. C’est pourtant ce qui est arrivé ce lundi soir.

« Il était environ 18h30 », explique ce témoin. « Et j’ai vu en arrivant des jeunes, du quartier je suppose, qui ont jeté au moins une pierre dans une fenêtre du centre de rassemblement franc-maçon. À mon avis, cela n’a rien à voir avec les grèves de ce jour-là, je suppose qu’ils voulaient se défouler. »

Et ce témoin, peut-être maçon et très soucieux de préserver son anonymat avance une hypothèse. « Je pense qu’ils ont pris le triangle sur la façade pour le sceau de Salomon. » Ce roi des Juifs il y a des siècles avait un sceau reprenant la célèbre étoile de David, avec ses deux triangles entremêlés. Mais le triangle est aussi un symbole connu dans la franc-maçonnerie.

Il fait également penser aux Illuminati, sociétés secrètes légendaires ou avérées, c’est selon. Enfin, sous le régime nazi, un lien entre franc-maçonnerie et judaïsme était régulièrement effectué.

Plus dans La Capitale de ce mercredi