Des dizaines de millions d’euros: cet argent que le fisc ne rendra jamais aux Belges

En 2013, l’État a perçu 230 millions d’euros... qu’il n’aurait pas dû percevoir. Une somme énorme qu’il est donc tenu de rembourser. Mais c’est parfois plus vite dit que fait. En raison de faits particuliers ou de circonstances juridiques, une partie des remboursements d’impôts n’est effectivement pas payée à la date de liquidation prévue. Et les raisons sont multiples: radiations d’office, décès, faillites, liquidations, séparations, règlements collectifs de dettes, etc.

En 2013, près de 213.000 remboursements problématiques pour un montant global et cumulé de 233 millions d’euros.