Eric Zemmour relance son discours au Cercle de Lorraine: "Bruxelles est de moins en moins belge"

Malgré la vive opposition manifestée ces dernières semaines, Eric Zemmour est donc bel et bien à Bruxelles ce mardi. Il était au Cercle de Lorraine, où il a animé un déjeuner littéraire avec des invités triés sur le volet à 12h30.

Une trentaine de policiers sont présents en civil et en uniforme. Une vingtaine de militants du mouvement d’extrême droite "Nation" sont également là.

Désireux de prendre le pouls, nous avons sondé quelques-uns des invités à cette conférence-débat. Des invités qui invoquent tous, "la liberté d’expression".

Photo D.B.

Sur le coup de 15h, le Français a rencontré la presse avant de se rendre au B19 Country Club d’Uccle, où il participera à un débat en soirée (19h). Juste avant, il a réalisé un crochet à la librairie Filigranes malgré l’annulation de la séance de dédicaces au sein de l’établissement en raison de craintes pour la sécurité du polémiste.

Voici un résumé de cette rencontre avec la presse, durant laquelle Eric Zemmour a notamment répondu sur les critiques concernant son livre « Le suicide français », l’annulation de sa séance de dédicaces à la librairie Filigranes ou encore l’état actuel de la Belgique. « Bruxelles est de plus en plus déconnectée du reste du pays, et est de moins en moins belge », a-t-il notamment évoqué devant notre journaliste sur place.

Tous les journalistes n’étaient toutefois pas accueillis avec la même sympathie par le polémiste : un confrère de Canal + a été refoulé de cette conférence en raison de questions qu’il souhaitait poser après la conférence d’Eric Zemmour au Cercle de Lorraine.