Attaque du journal Charlie Hebdo: un policier abattu froidement d’une balle dans la tête en pleine rue (ATTENTION IMAGES CHOQUANTES)

Le siège de l’hebdomadaire satirique «Charlie Hebdo», à Paris, a été la cible d’une trentaine coups de feu à l’arme automatique ce mercredi matin, rapportent plusieurs médias français. Attention les images qui suivent sont très choquantes.

Photo AFP

Selon la chaîne d’information en continu iTélé (dont vous pouvez suivre le direct en cliquant ici) au moins 11 morts, dont deux policiers, et cinq blessés sont à déplorer. Bilan confirmé par la préfecture de police de Paris.

Les employés du journal se sont réfugiés sur le toit du bâtiment, selon un cliché posté sur Twitter par le journaliste Martin Boudot, qui précise que les auteurs sont deux hommes encagoulés.

Des tirs d’armes automatiques ont fait «des victimes», a assuré le dessinateur Luz, membre du journal. Selon une source proche du dossier, les deux assaillants, étaient «armés d’une kalachnikov et d’un lance-roquette».

En quittant les lieux, les trois agresseurs ont blessé par balle un policier. Ils ont ensuite braqué un automobiliste porte de Pantin et percuté un piéton.

Le siège de Charlie Hebdo avait déjà été visé en novembre 2011, après un numéro spécial intitulé «Charia Hebdo» et contenant notamment une caricature de Mahomet, par des cocktails Molotov. L’incendie avait alors contraint la rédaction à trouver refuge durant plusieurs jours dans les locaux de «Libération».

Europe 1 a obtenu le témoignage d’une personne présente dans les locaux au moment de l’attaque.

Le dernier bilan fait été de douze personnes tuées et trois blessés graves.

Les terroristes ont continué à tirer lors de leur fuite, s’en prenant à un policier, au sol.

> Ce jeudi, rendez-vous en librairie pour une édition spéciale de 12 pages sur l’attentat contre Charlie Hebdo : l’enquête, notre reportage sur place, les meilleurs dessins, les meilleures Unes, toutes les réactions...